29 août 2009

Une autre histoire.

Ding Dong!

Il est là... Je suis prête. Je l’attendais impatiemment...

Tranquillement, je me dirige vers la porte d’entrée pour lui ouvrir. C’est l’hiver, j’ai un peu froid car je porte ma petite jupe marron de collégienne que j’ai enfilée avec des bas collants aux genoux, comme à sa demande. Je n’ai gardé qu’une chemise délibérément déboutonnée en haut pour qu’il voit mon soutif. Très simple, mais pour tant de réaction. J’ouvre donc la porte et il me regarde de la tête aux pieds avec ses grands yeux. Il aime ce qu’il voit. C’est ce qu’il m’avait demandé mais il n’avait pas cru que je le ferais. Jupe courte, string en dessous... Les fesses dures et prête à tout.
Il m’embrasse dans l’embrasure de la porte... avec ses lèvres tellement pulpeuses que j’ai l’impression que nous allons nous perdre chacun dans la bouche de l’autre. Je le prends par la main et lui demande s’il veut quelque chose à boire. Il me répond qu’il aimerait bien un verre de jus. Je le sers pendant que lui est plus loin derrière moi. Je le sens me matter le derrière sous les plis de ma tenue... je n’aurais qu’à me baisser un peu pour lui présenter le buffet. Je le traîne dans ma chambre. Mon outfit le fait craquer... d’autant plus que j’ai les courbes parfaites pour le mettre en valeur. Nous nous embrassons passionnément à nouveau... Debout près de mon lit. Il me caresse, prend mon cul à deux mains... je le sens dur. Il me tourne de dos pour mieux apprécier le spectacle... il descend plus bas pour embrasser la peau blanche de mes fesses. Sa main passe gentiment sur ma petite chatte qui est déjà toute mouillée. Il me demande de me mettre à quatre pattes sur le lit.

Il gémis de contentement. Il me lèche les fesses, ensuite les lèvres, il lèche ma moiteur en s’activant de plus en plus. Il n’a pas peur de s’aventurer vers les coins les plus mystérieux et sombres de mon anatomie. Il prend une pause car je lui suggère de fumer un joint. Doucement, chacun notre tour, nous prenons des pofs et entre chacune, je lui lèche le cou. Je sens ma tête qui tourne et lui aussi. On passera assurément une bonne soirée. Revenons à nos occupations!

Ses lèvres sont si douces. Avec les miennes planquées sur les siennes, c’est si bon, si juteux et tellement excitant. Ce petit coquin en veut toujours plus. Il me couche sur le dos et m’enlève ma petite culotte. Pas les collants qu’il me dit, c’est sexy. Il descend rapidement entre mes deux jambes déjà bien écartées et plaque sa bouche sur mon sexe. Oh my god! Il a faim. Tel un maître, il lèche mes lèvres, mon intérieur. Il suce mes petites lèvres et entre un et deux doigts en moi. Il prend mes fesses fermement dans ses mains et donne de grandes lapées en me regardant droit dans les yeux.

Qu’il est mignon mon amant. L’amant rêvé, prêt à tout faire, tout essayer, pervers à souhait, sans aucune inhibition.

À mon tour de lui donner du plaisir... Pendant qu’il me mange, je trouve un moyen d’agripper sa queue et de l’approcher de ma bouche. Elle est belle, grosse, appétissante. Je lui lèche le gland et l’enfonce profondément dans ma gorge. Mmmm.. Je suce, je goûte, je lèche. Il aime bien. Je le sais car il me chuchote des paroles indécentes à l’oreille, ce qui m’excite d’autant plus. Je n’en peux plus. Je veux qu’il me pénètre, me visite. Pendant qu’il enfile une capote, je le regarde et m’amuse avec mes mamelons. Il empoigne mes gros seins et se les fous dans la bouche. Il les suce, les soulève, les fait bouger, les mord.

Je suis toujours sur le dos. Il prend mes jambes et, lui sur moi, les place sur ses épaules. Avec mes collants aux genoux, j’ai l’impression de faire apparition dans un film porno. Il prend sa matraque et l’enfile dans ma chatte baveuse et glisse en moi. Ma pussy l’accueille parfaitement. Je le sens bien. Il fait son manège de va-et-vient en suivant le beat de la musique. J’ai bien hâte que le «Booty house» embarque car le rythme sera fou! Pour l’instant, il y a Triim qui joue et
il me fait remarquer que «Pop the cherry» est très appropriée. Quel bon CD j’ai préparé...

Après un bon moment à me faire forer, il me couche sur le ventre pour apprécier le rebondissement de mon arrière-train. Un peu de lubrifiant et le tour est joué. Il entre son doigt dans mon anus... je perds la tête. J’ai des frissons qui me transpercent l’épine dorsale. Je
veux exploser. Je le regarde faire car il y a le miroir au mur qui est très bien placé... Je vois toute la passion qu’il y met. Il a vraiment l’air de prendre son pied... et moi dont!! J’ai les yeux qui me virent de bord tellement c’est jouissant. Ce mec est fou. C’est un Dieu du sexe.

Il s’y remet et pénètre ma chatte qui n’en pouvait plus de se faire délaisser. Il me prend par derrière et j’adore ça. Il peut empoigner mon cul et me baiser comme une salope. Très fort car j’aime ça ruff. J’aime que tout mon corps bouge à chaque secousse. J’aime oublier qui je suis, me sentir comme une fente qui se fait rentrer dedans. Il me claque le cul et d’entendre le son vif et de sentir la chaleur que ça dégage sur ma fesse me fait capoter. Je suis tellement mouillée. Comme si ce n’était pas assez, il entre son index dans mon anus maintenant très dilaté. Je n’ai plus l’impression que ce trou est encore un endroit qui ne devait pas laisser entrer des trucs.. C’est une sensation des plus intense. Il arrête de me baiser pour s’y consacrer. Il y entre la langue comme il le ferait dans ma bouche. Elle est tellement dure! Je la sens bien.

Ensuite, il vient se placer assis sur moi pour profiter de ma généreuse poitrine. Il place son dard entre mes deux seins et moi je les presse ensemble. Il se déhanche sur moi et j’adore ça car il s'amuse bien et je peux aisément le regarder. Il aime voir mes seins bouger et moi j’aime le regarder quand il s’amuse comme ça. Ensuite, je me remets à le sucer d’une façon experte. Il n’en faut pas plus pour que mon amant atteigne l’extase. Il est sur le point de venir. Il prend son pénis dans sa main et éjacule sur mon visage, mes lèvres, mon cou. Il est cochon. J’adore!

Quelques minutes plus tard, je veux prendre jouir moi aussi. On s’embrasse et je me masturbe en même temps. Il insère ses doigts en moi et je titille follement mon bourgeon. Je sens l’excitation monter, le point culminant arriver. Il monte sur moi et s’infiltre tout au fond
de ma chatte qui miaule de contentement. Je le sens, cette extase monter dans mon ventre, ma gorge, ma tête. J’atteins le septième ciel les jambes bien écartées dans les airs, ses deux mains massant mes seins, la tête penchée vers l’arrière...

Quelle jouissance. Ce mec est incroyable.

Je me demande si on a fait trop de bruit... «Tu crois que ma coloc nous a entendu?»

1 commentaire:

Wildogasmdonor a dit…

Très belle plume... Je suis bandé tout simplement!

Enregistrer un commentaire

J'aime beaucoup avoir vos commentaires, questions, conseils ou autres...