13 avr. 2010

Gémissements refoulés au parc Maisonneuve.

Il faisait chaud. Aucun nuage dans le ciel. Bleu comme pas vu depuis trop longtemps. Les rayons sur ma peau, c'était trop bon. J'ai pris congé. Congé avec TheOne, pour aller au parc.

C'est au parc Maisonneuve qu'on s'est retrouvés. J'avais dans mon sac ma couverture à pic-nic, une bouteille d'eau, un livre et ma libido. Trop beau ce parc. Tellement grand. En plus, presque personne. Évidemment, c'était un lundi. Quelques marcheurs accompagnés de leurs chiens, la plupart des chiens saucisses. Je les adore, ils sont trop mignons avec leurs petites pattes.

Je me reposais tranquillement, mon corps bien pressé sur celui de TheOne. Il lisait son livre érotique sans ses lunettes de soleil. Je me suis presque endormie tellement j'étais bien. Mais il y avait une chose, je n'avais apporté absolument rien pour grignoter et mon ventre criait famine. J'ai lancé comme à TheOne que j'avais faim. J'aurais cru qu'il m'aurait dit on s'en va manger quelque part alors.

- Qu'est-ce que t'as envie?

Eh bien le vilain, il pensait croche tout de suite. Je me suis dit pourquoi pas.

- Tout ce que tu as à m'offrir.

On a regardé tous les deux autour de nous, on avait pas besoin de se dire ce qu'on avait décidé de faire, ma bouche était déjà grande ouverte, le champs était libre. Il s'est couché sur le côté, moi face à lui, et je me suis descendue juste assez bas, question d'avoir son sexe direct à la hauteur de ma bouche. C'était subtil, je crois. Bon... Évidemment si quelqu'un passait trop près ça ne l'aurait pas été.. Mais il y a tellement de place dans ce parc, les gens se tiennent éloignés des autres. En cette journée de printemps, du moins.

J'ai fait aller mes lèvres bien serrées tout autour de sa verge. De lents mouvements. Ma langue frétillait sur la base de son gland, je salivais comme il faut. C'était excitant de lui faire un pipe comme ça, avec le son du vent et le chant des oiseaux.

J'étais nue pied, mes orteils dans le gazon, ma chatte s'humidifiait de plus en plus, je me disais qu'il devrait absolument s'occuper de moi ensuite. Ça n'a pas pris de temps, j'ai continué un mouvement régulier sur sa verge bien dure et je lui ai demandé s'il allait venir bientôt. Il était sur le point. Il a agrippé sa queue et j'ai suivi son rythme, dix secondes plus tard, il laissait répandre dans ma gorge son sperme chaud. Je ne l'ai presque pas goûté tellement ça a giclé au fond, ne touchant presque pas à ma langue. Mmm... Il y avait longtemps qu'il ne m'avait pas offert sa semence de la sorte. C'était salé. Je ne pourrais pas dire que c'était bon. Mais ce n'était pas mauvais.

TheOne a laissé tomber sa tête sur le sol, fatigué. De mon côté, je me sentais hyper-excitée et il ne pouvait pas me laisser comme ça! J'ai dû lui demander de s'occuper de ma petite chatte.. C'était encore plus subtil, il n'avait qu'à glisser sa main dans ma culotte. Ni une, ni deux, on s'est positionnés de la meilleure façon. Je suis droitier qu'il me dit. Je me suis mise sur le dos et lui à côté de moi, regardant de l'autre côté. Il a tapé ma chatte à travers mon jeans.. Il me fait ça sans arrêt dernièrement, ces petites claques me font frémir dans tout le corps.

J'ai détaché le bouton de mes jeans pour lui donner l'accès. Il a trouvé le chemin rapidement et s'est rendu compte que j'étais bien mouillé. Ça lui a vraiment plu. J'ai quand même mis mon foulard au niveau de mon entre-jambe et placé mon sac à dos près de moi, au cas où quelqu'un regarderait de trop près.

Il m'a donc masturbé pendant un bon moment, lançant quelques fois des regards par dessus son épaule pour me sourire. J'avais les yeux fermés, tantôt ouverts, le visage chaud. J'avais du mal à retenir mes gémissements et à un moment TheOne a dû me dire de les retenir un peu plus, un couple s'étant assis pas très loin de nous. Merde! J'étais sur le point de venir, il fallait recommencer maintenant. Ça n'avait pas l'air de le déranger du tout. Il a continué à m'astiquer comme il sait si bien le faire, je l'ai guidé, plus vite, plus lentement, un peu plus haut, plus fort, oui, oui comme ça, continue comme ça, jusqu'à ce que j'obtienne délivrance. Un puissant orgasme s'est emparé de moi.

J'étais humide, mouillée. Mon entre-jambes flottait dans ma cyprine. Ma culotte était foutu et il m'étais difficile de bien remonter mon jeans, la couture se pressant trop sur ma chatte sensible. J'étais rassasiée et très heureuse de sa petite attention.

- Tu t'imagines, ce serait bien si on apportait une autre couverture la prochaine fois. Tu pourrais me prendre doucement, tous les deux couchés sur le côté, on irait très lentement, pour que personne ne s'en doute, et tu te laisserais glisser en moi et je jouirais en silence.

L'idée lui plaisait énormément. Je me suis mise sur le côté, lui offrant mes fesses. On était bien serrés l'un contre l'autre, on était bien. J'étais sur le point de fermer les yeux pour une sieste, que TheOne a agrippé le haut de mes pantalons et les a descendu jusqu'en dessous de mes fesses! Oh putain, il faisait quoi. Je crois qu'il n'avait pas envie d'attendre la prochaine fois. Il a enlevé sa veste et l'a posé sur moi, pour cacher ma peau exposée.

Le chemin était clair pour lui.. Et en plus, il était bien moite. Sa queue encore dressée s'est emparé de ma chatte. Dur comme le rock, il m'a baisé comme ça, dans le parc Maisonneuve.

- Ce serait moins compliqué si tu me prenais le cul.

Une remarque que je lui ai dit comme ça, mais ça aurait été trop, alors il a continué à me remplir comme il faut. Il prenait son temps au début, habile dans sa façon de cacher son jeu. Mais l'excitation a pris le dessus, il m'a dit fuck off le monde, il s'est redressé sur sa main droite, m'a empoigné la hanche et m'a baisé sans relâche. Ma main droite ne s'occupait pas comme à son habitude à caresser mon clito, elle était posée fermement sur ma bouche! J'ai tellement de misère à ne pas laisser échapper de gémissements. Mmmmmm...

Dans tout ce mélange de fluide, TheOne a éjaculé une seconde fois. Cette fois-ci, dans ma fente toute chaude. Je me suis rhabillée rapidement.. Je me sentais poisseuse mais reposée. TheOne me serrait dans ses bras, j'avais pris sa main droite pour la poser près de mon nez. J'adore sentir l'odeur de ma chatte sur ses doigts après le sexe. On en revenait pas de ce qu'on venait de faire là! Baiser à la vue de tous. Un couple est passé très près, quelques minutes plus tard.. Suivi d'une voiture de police. On l'a échappé belle.

Et dire que l'été n'est pas encore commencé...

5 commentaires:

mesfantasmes a dit…

Waouh Alexandra tu donnes plein d'idées! Ton récit vient de sceller le programme de mon après-midi, je vais aller me caresser dans les toilettes... :D

Bisous, Luna

enfant gaté a dit…

hummmm!vive le printemps

La Heartbreaker a dit…

Aaaaah putain que tu donnes le goût de baiser... mais par contre je n'ai pas ton audace... trop sage pour baiser en plein parc j'imagine :P

Anonyme a dit…

texte très troublant. Amo de Boss

Philo a dit…

C'est toujours très excitant de baiser dans les lieux publics !
J'en garde de merveilleux souvenirs, et sans couverture ... ;)

Enregistrer un commentaire

J'aime beaucoup avoir vos commentaires, questions, conseils ou autres...