15 avr. 2010

Même quand...

... j'en ai moins envie!

Il y a des jours où ça me tente moins. Pour aucune raison apparemment. Peut-être la fatigue, ou bien quelque chose qui me tracasse. On en parle justement dans un dossier sur la sexualité des femmes sur cyberpresse.

Obligée de baiser? Bien sûr que non! Mais quand mon homme en a envie et pas moi, je ne peux faire autrement que me sentir mal. Des fois je lui dis.. Ce soir j'ai pas trop envie.. Et il le prend bien. Mais je ne lui dis pas ça souvent par contre... Un homme qui se ferait dire non cinq soirs par semaine, si j'étais à sa place, je ne le prendrais pas très bien non plus. L'inverse est vrai aussi.




J'imagine que ça peut être stressant pour certaines à l'heure du coucher.. C'est vraiment dommage.

Il y a d'autres fois, où je me laisse prendre au jeu quand même. Je suis couchée dans le lit, je ne pense même pas à baiser et mes yeux sont presque fermés.. TheOne arrive près de moi. On se couche toujours face-à-face, bien collés tous les deux, ma jambe par dessus la sienne, nos ventres se touchant, nos lèvres bien proches. J'adore être comme ça avec lui, je me sens si chanceuse, ses yeux dans les miens. Un plaisir d'être en couple.

Cette simple position pourrait souvent me satisfaire. Ses mains parcourent la pluplart du temps mon corps, les miennes caressent son doux duvet de torse. Je n'ai pas envie de baiser, comme hier par exemple, juste qu'on se touche, de sentir son souffle si près du miens. Je ne demanderais pas plus.. Mais, petit cochon qu'il est, il a toujours envie.

Alors dans ses caresses, il arrive entre mes jambes et frôle brusquement ma petite chatte toute reposée. Je dis brusquement car c'est le feeling que j'ai, je me sens presque agressée dans mon intimité, je sursaute et je ferme les jambes. Pourtant, un autre soir, ça aurait pu me faire écarter encore plus et m'exciter. Mais à certains moments, j'ai besoin de plus de tendresse pour me laisser aller.

On dit que les femmes sont compliquées, je pense que c'est vrai.

TheOne qui aime que je lui plaque la main direct sur la queue. N'importe où, n'importe quand.

Je lui ai expliqué que j'avais envie qu'il me caresse ailleurs avant. Et il sait si bien le faire. Car de sentir les choses expédiées comme ça, ça peut me turner off en deux secondes. Et c'est ce que je croyais hier. Et bon, il a commencé à déconner, j'ai bien rit mais je n'avais pas plus envie de baiser.

Je me suis retournée pour attraper un verre de jus et dos à lui, je l'ai senti se presser contre moi amoureusement. Je t'aime. Tout en restant dans cette position, ses doigts ont flatté mes seins, le creux de mes hanches, mes fesses, mes cuisses. Sa lèvres dans mon cou, des baisers doux et chaleureux dans le haut de mon dos.. Oufff.. Ça, ça m'excite à fond. Je ressens des frissons dans le bas de mon dos. Ça me rend folle.

Beaucoup de tendresse. C'est ce qu'il me fallait hier soir. Après s'être bien occupé de tous les coins de ma peau, il a atterit à nouveau sur mon sexe. Cette fois-là, j'étais prête. Il a descendu plus bas pour y poser la langue, bien tirée, juste le bout, sur mon clitoris.. Ça m'a chatouillé, ça m'a fait rire. Sa bouche complétement posé sur mon sexe, j'ai cessé les rires pour en venir aux gémissements.

C'est ainsi que TheOne m'a prise hier soir. Même si j'en avais pas envie, pour commencer du moins. Mais là-dessus je dois le dire, l'appétit vient en mangeant. Et c'est tellement vrai.

Je n'ai pas eu besoin de lui dire quoi faire pour me donner le goût. Je lui ai dit de ne pas y aller aussi directement c'est vrai, mais c'est tout. Il a pris le soin de s'occuper de moi, de faire monter la chaleur de mon corps et de faire mouiller ma petite chatte.

Ce soir peut-être, j'aurai envie qu'il me prenne d'un coup, sans crier gare! Presque pas de préliminaires, à quatre pattes sur le divan du salon, de bon gros coups de bassins puissants.

Mais comment savoir ce dont j'ai envie? Même moi, j'aurai du mal à déceler mes envies. Je pense que la meilleures techniques, c'est toujours de commencer avec les caresses.. Et bon, une fois dans le mood, il est plus facile de comprendre ce qu'il faut faire. L'intensité de la chose en dit long. Le regard. La pression des mains.

Je suis bien contente de ne pas être un mec, j'aurais bien de la misère à dealer avec les femmes. Je suis contente d'avoir trouvé un garçon qui sait me comprendre, dans toute ma complexité.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Ne t'inquietes pas trop.
C'est un secret bien garde mais nous les hommes ca nous arrive aussi des fois de ne pas avoir envie. continue a etre honnete avec ton homme et tout se passera bien, pas la peine de culpabiliser.

JJ a dit…

J'approuve le message ci-dessus : nous aussi on a pas toujours envie.
Et de ton côté, surtout continue à être honnête, c'est la clef de la confiance.
Pour revenir sur mon expérience personnelle, après sa grossesse, ma femme m'a évité et on a fait l'amour 4 fois en 16 mois... Et j'ai été compréhensif, tout en lui disant que ça m'inquiétait. Mais il parait que je lui mettait la pression. Elle est donc partie aux 18 mois de notre petit bout.
Alors d'où ça venait ? Manque d'envie ? Manque d'envie de moi ? Manque d'amour ? Peur ? Douleur ?
Jamais eu de réponse : que des non-dits et des mensonges.
Je confirme : soit honnête.

Anonyme a dit…

C'est vrai que nous sommes capables de tous les extrêmes, du "pas envie" au "trop envie" en passant par l'envie normale. Avec TheOne, tu sembles avoir trouvé le bon partenaire.

De mon côté, je viens de vivre une petite expérience qui bouscule mes repères. J'ai 41 ans, mariée mais bisexuelle et butineuse. Tout cela avec l'accord de mon homme qui, par ailleurs, est un bon amant. Samedi dernier, je suis sortie avec l'intention de rencontrer une autre femme. Très rapidement, j'ai trouvé l'âme soeur et par chance, je lui plaisais également. Entre deux câlins, nous avons parlé. Je ne lui ai pas caché que j'étais mariée et que j'avais aussi une "amie" de coeur. Elle aussi était mariée. Après quelques heures dans le club, elle m'a proposé d'aller chez elle et de faire la connaissance de son mari. J'étais venue pour rencontrer une femme mais je ne sais pas dire non quand on me propose un trio. Et ce qui devait arriver arriva : nous nous sommes retrouvés à trois au lit ... ou plutôt dans le canapé. Cet homme baisait comme un dieu ! Du soir jusqu'au petit matin, il m'a envoyé au septième ciel une bonne dizaine de fois. Et pareil pour sa nana. A peine s'était-il retiré que déjà j'avais envie de sa queue, envie de la sentir tout au fond, envie d'être remplie, envie qu'il me prenne. Au petit matin, j'étais vannée. Il n'y a pas beaucoup de positions du KamaSutra que nous n'avions pas essayées.

Je ne regrette pas mon mari -il baisse super bien- mais je me dis que tous les hommes ne sont pas égaux car celui-ci ne baisait pas super bien mais divinement bien. Je sais que je le(s) reverrai.

Marie-Jo,
Belgique

Enregistrer un commentaire

J'aime beaucoup avoir vos commentaires, questions, conseils ou autres...