9 avr. 2010

Plus de questions ou un bon match

Quand je dis plus, c'est dans le sens de moins, en fait plus vraiment, presque plus pentoute! J'exagère. Mais mon questionnement s'est transformé. Je trouve ça plus sain. Je suis plus heureuse. Je me sens mieux. Je suis moins en manque.

Depuis que j'ai trouvé TheOne, ou bien c'est lui qui m'a trouvé plutôt, je feel le parfait bonheur. Bon, il y a évidemment quelques petits autres trucs dans ma vie qui me font chier du genre ma proprio complétement conne, mais je n'en parlerai pas ici, ce n'est pas du tout le but de ce blogue.

Oui tout se passe bien avec lui. Évidemment, il y a eu quelques petits accrochages.. Et je peux les compter encore sur les doigts d'une seule main. Je sais bien que ça ne peut pas rester ainsi, mais je le souhaite ardemment.

Moins de questions. Plus en train de me demander pourquoi je pogne pas. Pourquoi les mecs ne me rappelle pas. Pourquoi aucun ne vient me voir dans les bars. Pourquoi ils partent tous en courant après m'avoir baisé comme une vrai salope. Pourquoi vouloir autant de sexe et ne pas avoir comme copine une fille cochonne. Est-ce que je suis assez belle. Est-ce que je suis assez bien. Il me semble que je suis cool. Amusante même. Souriante. Toujours. Bon pas toujours mais souvent. Pourquoi personne ne veut de moi.

Toutes ces calisse de questions qui me faisaient me sentir mal trop souvent. Et frustrée. Et toutes ces baises différentes que j'avais. Oh putain que c'était bon, d'avoir une queue différente au moins deux fois par semaine. C'était bien ça. Mais d'avoir à courir après ces queues, les chercher, attendre leur appel, ou leur retour d'appel, c'était la vraie merde.

Je me suis tellement demandée ce que j'avais fait de mal, ou ce que je n'avais pas fait. Ce que je devrais être, ce que j'aurais dû devenir. Pfffff! Bullshit. Je suis comme je suis et les autres, qu'ils aillent chier. J'ai essayé de m'en convaincre et j'y suis parvenue. Sauf quelques petites autres fois où j'ai flanché. À ne pas sortir de chez moi pendant tout le weekend, à m'apitoyer sur mon sort de fille célibataire et pas de mec quand tout le monde semble en avoir un. Et en plus, c'était même pas le cas.

Et là j'ai mon TheOne. Si beau, si gentil, si drôle, si intéressant, si tout. On se ressemble tellement, ça me fait halluciner. Il lit souvent dans mes pensées. Ses beaux petits yeux en forme d'amande, sa bouche si alléchante quand il me parle, sa langue si pointue, son ventre moelleux, ses fesses apaisantes, ses mains tendres et son torse poilu et chaud. Wow. Je n'aurai pas pu demandé mieux.

C'est une déclaration d'amour que je fais là. Une déclaration à la vie. Pour dire merci. Fuck je me sens quétaine là. Trop de filles seules et délaissées qui se sont senties comme moi. Un espoir je suis pour certaines d'entre-elles. Moi, qui était tellement seule même entourée de tous ces fuckfriends. Presque 5 ans seule, ou presque, un mini-relation au milieu. Un bonheur que j'avais avant. Que j'avais aussi la plupart du temps pendant ce célibat.

Bon, j'avoue que des fois je lis les aventures d'autres blogueurs ou j'en entends, et je les envie un peu. Pas parce que je ne suis pas bien. Mais il y avait un certain trill à coucher par-ci par-là, avec de purs inconnus ou bien sinon des réguliers, à se voir, baiser pour baiser. C'était fucking excitant.

Maintenant, l'excitation s'est transformée autrement. J'avoue que ma culotte mouille moins facilement.. Mais quand c'est parti, on ne peut plus l'arrêter. La brutalité et la drive de mes rencontres hebdomadaires m'excitaient particulièrement. Tel mec avec sa gueule de salaud, l'autre avec ses doigts experts, et encore l'autre parce que les autres ne sont pas disponibles.

Ça créait de l'adrénaline, pendant que je les attendais, à moitié-habillée (à moitié-nue?) sur le canapé. Ça se passait pas mal toujours de la même façon, mais ça me faisait plaisir de sentir à nouveau leur odeur, leur virilité dans ma bouche, leur langue dans mon cul.

C'est tellement différent d'avoir seulement qu'un mec. Débile. La chimie qu'on a réussi à développer ensemble. Quand on baise, on peut se regarder droit dans les yeux, sans broncher, sans détourner le regard. Il y a une tellement intensité, un tel partage de plaisir, c'est fantastique.

J'espère ne pas faire chier personne dans toutes mes vagues de bonheur.. Je souhaite tellement à tout le monde de se trouver quelqu'un, quelqu'une. À la hauteur de ma relation avec TheOne. Ça ne devrait jamais être chiant, ça devrait toujours être amusant. Je le quitte le matin et j'ai hâte de le voir le soir même. Il vient me chercher tous les jours, me porter le matin, ça lui fait plaisir à chaque fois. À moi aussi. On peut passer plus de temps ensemble.

C'est le début, c'est évident que c'est comme ça. Bien sûr, alors je veux en profiter au maximum. J'aimerais vraiment que l'étincelle reste toujours allumée. Qu'on réussisse à attiser le feu pendant tout le temps qu'on sera ensemble.. Ça clique si bien.

Je n'arrive tellement pas à comprendre ceux ou celles qui ne veulent pas de relation. On s'y sent si bien. Tellement rempli. Quant aux aventures qui ne faisaient que me sentir si vide. C'était bien. Un temps. Mais à un moment, j'avais besoin de plus.

Il y a d'ailleurs le sexyboy qui m'a texté l'autre jour, à mon retour de Québec. Ça m'a rappelé sa belle gueule de pervers. Il est en couple. Il m'a texté juste pour me dire ça, avec un smiley à la fin. Je l'en ai félicité. Lui qui me disait qu'il ne voulait tellement pas s'engager! Lui qui était tellement sûr de sa shot.. Non, moi je veux en profiter, je suis pas fait pour être en couple blabla.. Eh bien voilà. Il a trouvé sa quelqu'une.

Bon, il m'a aussi glissé qu'il était en couple ouvert avec elle. Ça doit l'arranger. Elle aussi j'espère. Mais c'est étonnant de voir qu'un mec comme lui peut être en amour. Je n'y croyais plus. Mais je l'espérais. Bon, à la suite de quelques messages, j'ai finalement découvert que sa copine est une actrice de porn. Je ne sais pas ce qu'il faut en déduire mais bon, haha! Je préfère m'en tenir au fait que, plusieurs mecs que j'ai fréquentés, qui me disaient qu'ils ne voulaient pas s'engager, pas prêt blablabla.. Eh bien, la plupart on finalement trouvé leur quelqu'une.

Ce n'était pas vraiment vrai si on peut dire. Je n'étais pas la bonne voilà tout. Des fois j'y repense, et ça me fait chier quand même. Qu'est-ce qu'elle a de plus que moi la nouvelle? Pourtant c'était bien entre nous. Et quand j'y repense vraiment, j'étais dans un délire. Voyons, ça ne pourrait jamais marcher entre jour. Ça n'aurait pas pu. C'était mieux comme ça.

Et quand je pense à TheOne, je comprends enfin c'est quoi un bon match.

5 commentaires:

La Heartbreaker a dit…

WOW Alex!... j'aurais quasiment pu écrire exactement la même chose sur moi! Ta vie avant TheOne c'est presque mot pour mot la mienne!

Le paragraphe: "Moins de questions. Plus en train de me demander pourquoi je pogne pas. Pourquoi les mecs ne me rappelle pas. [...] Pourquoi personne ne veut de moi." c'est fou comment je l'ai vu souvent passer dans ma tête!

Je suis contente de voir que tu es heureuse maintenant... ça me dit qu'il y auras probablement un petit TheOne pour moi quelque part!

L'impulsive montréalaise a dit…

Je suis bien contente pour toi Alexandra. C'est vrai que le sexe pour le sexe, bien que ça puisse être très plaisant, ça laisse plus souvent un vide qu'un plein.... T'as l'air bien avec ton TheOne. Que ça continue ainsi ! ;)

404 a dit…

Moi aussi j'ai ma petite The One. :)

Fantasmes & frissons a dit…

Il y a un temps pour tout Alex, l'important c'est de profiter pleinement de chaque instant.Je pense que le bonheur est une multitude de plein de choses simples. Il faut s'arrêter sur chacune pour le percevoir!
Pour moi, ce matin, ce sera une bête tartine, puis le bisou de mon petit bonhomme qui se lève.

Mazsellan a dit…

Et un bon match, n'est-ce pas le summum. J'ai aussi trouvé... ouf, que d'intensité. ;-)

Enregistrer un commentaire

J'aime beaucoup avoir vos commentaires, questions, conseils ou autres...