3 mai 2010

Jouissance extrême.

Ouhla! Est-ce le fait de s'être retenu pendant deux jours qui nous a fait ça? Putain que c'était bon! J'en reviens pas encore. Et hier j'aurais presque été prête à mourir après un orgasme comme ça. Un texto de TheOne tout à l'heure disant : Hier = Wow! Il a pas tord.. C'était fantastique. J'ai été aspiré dans une tornade de plaisir pendant plusieurs secondes intenses. Ça s'est emparé de moi, pour monter dans ma colonne vertébrale, de ma chatte si bien stimulée, jusqu'à mon cerveau qui ne savait plus quoi faire de toute cette intensité! Fioooouuuu.

Est-ce que c'est parce qu'il m'a dit qu'il m'aimait tellement, pendant qu'il me pénétrait, et qu'il la dit d'une façon si sincère, si intime que j'ai jouis aussi fort? S'en est assurément pas la seule raison.. Mais ça aide c'est certain.
On s'est cajolés un peu, et avec plaisir, j'ai aspiré sa queue dans ma bouche pour la voir reluire à la lueur de la table de nuit. Bien dressée elle était, je l'ai léchée sur toute la longueur, du bout de ma langue, partout.. Ces bouts de peau qui sont rarement atteins par ma langue tirée. Sur le dessus, sur les côtés, en dessous, tout les replis. Ses gémissement accueillaient les miens, en unisson, on s'amusait.

Encore plus dur. Et là je l'ai pris entièrement dans ma bouche, ma langue s'amusant avec son dard bien dressé, absorbée par mes caresses, par cette fellation si bonne, par le goût de sa peau, les yeux fermés. Quand je les ai rouvert, plusieurs minutes plus tard, c'était pour le voir me regarder aussi, sourire en coin et la lèvre mordue.

Il faisait chaud, je me sentais légère après une longue marche ensemble après le souper, les fenêtres ouvertes, le bruit des voitures s'arrêtant au feu devant chez moi, des beats différents entendus toutes les minutes, une atmosphère un peu moite, humide, mais chaude, comme les nuits d'été. On était bien.

J'étais bien, les mains sur son corps, le doigts mêlés dans son poil si doux, sa bouche m'appelant à y joindre la mienne mais ma langue qui continuait son chemin et ma bouche suçant ses couilles l'une après l'autre. La bouche pas assez grande pour les mettre les deux, chacune leur tour, je les prenais, les pressant juste assez contre mon palais en les aspirant en même temps. TheOne flippait. Un plaisir coquin. J'adore sa peau. Son parfum.

Et une fois ses gosses bien gorgées de frissons, je n'avais pas oublié le but ultime, ce qu'il m'avait demandé pendant la journée, c'est toujours lui qui s'occupe de mon cul, c'était à mon tour. Tu vas me lécher le cul ce soir? qu'il avait demandé. C'est ce que j'ai fait.

J'ai enlevé mes lunettes, question de bien pouvoir plonger entre ses jambes, il a remonté ses jambes, ses fesses ont suivies, et j'ai étiré ma langue le plus que j'ai pu, pour en poser le bout sur son anus plissé. Un goût de cul bien sûr, mais très propre. Apre de saveur et délicieux de plaisir.

J'avais le visage complétement aplatie contre ses couilles, ma salive qui y restait me collait au visage.. J'avoue que je n'aime pas particulièrement ça. Je me sentais collante mais je continuais quand même, TheOne appréciait. J'ai pris un pause quelques secondes pour m'essuyer le visage dans les draps, faut dire que j'en avais bavé un coup, et j'y suis retournée. Encore plus profond, de mon doigt maintenant, et je l'ai fait vibré, tout en lui empoignant la queue de l'autre main. Encore plus dur.

Je n'en pouvais plus, je commençait à sentir ma fente qui élançait. À travers ma culotte, je me frottais doucement contre la couverture entre mes jambes, j'avais envie qu'il me prenne, maintenant, sans attendre. Telle une chatte, je suis remontée jusqu'à lui et nos lèvres se sont enfin unies. Son doigt dans sa bouche, ensuite entre mes fesses pour atteindre mes petites lèvres, qu'il a ouverte d'un seul mouvement. Son gland contre mon clito, lequel glissait sans pudeur et fuck c'est là qu'il m'a pénétrée, je me suis laissé tomber sur lui, je me suis sentie possédée.

Putain que c'était bon. Je ne monte pas souvent sur lui comme ça, et pourtant à chaque fois, j'aime tellement ça. Mon nez était enfoui dans son cou, ma main gauche dans son dos, l'autre sur le matelas me poussant contre lui. C'est moi qui bougeait ou bien c'était lui? Je n'en sais rien, on ne faisait qu'un et à ce moment là, mon cerveau avait vraiment arrêté de fonctionner, envahit par l'excitation.

De petits coups, pas trop vite, juste assez fort, ma chatte et mon clito comprimés contre son ventre ah fuck je m'excite encore là. Et il s'est mis à pousser contre mes jambes, pour que je les laisse descendre vers le bas, tout contre lui, contre les siennes.. C'était quoi cette position, ça me rendait folle! Sans reprendre notre souffle, on a continué comme ça, plus fort, plus vite, plus intense et ça a monté, et monté, et monté.. Je le savais sur le point de jouir, je savais qu'il ne pouvait plus se retenir, je l'imaginais m'asperger complétement l'intérieur de son sperme, et ça m'excitait encore plus et je lui ai dit ça y est, je vais venir... Et crisse que je suis venue! J'ai crié comme si il n'y avait pas de lendemain, du fond de mon ventre le son est sorti, un râle aigu et grâve en même temps, accompagné de bien-être et de joie. Et tout juste après, une fois la tension plus basse, il s'est mis à rire, et moi aussi, c'était hilarant.

J'avais du mal à reprendre mon souffle, à retrouver mes pensées, j'étais où, comment je m'appelle? Ça sortait d'où tout ça, comment peut on jouir avec autant d'intensité. Pourquoi quand c'est si intense pour moi ça l'est toujours pour lui. Nos corps ne faisait qu'un.. Débile. Je m'en souviendrais longtemps c'est certain. J'y pense et en l'écrivant, j'ai eu du mal tellement je me serais frottée en même temps. Est-ce que je suis dû pour une bonne crossette dans les toilettes du bureau? Il y a un bout que je ne l'ai pas fait.. J'espère que TheOne m'en voudra pas...

2 commentaires:

Succuba a dit…

quelle intensité ! il m'est arrivé de ressentir cela, parfois, et comme toi, je ne sais jamais pourquoi ça arrive, ce qui fait que c'est même pas mille fois meilleur, non juste totalement différent et d'un autre monde !

Philo a dit…

Un magnifique orgasme en somme !
De ceux qui vous font presque perdre conscience ...
C'est très joliment raconté !

Enregistrer un commentaire

J'aime beaucoup avoir vos commentaires, questions, conseils ou autres...