5 août 2010

Salope d'autoroute.

C'est pas moi qui le dit, c'est mon mec qui m'appelle comme ça. Je dois avouer que ça me plaît bien! En autant que je reste sa salope à lui qu'il me dit. Je ne vois pas pourquoi il en serait autrement. Pourquoi aller voir ailleurs si je me fait autant de fun avec lui? Je l'aime tant quand il me regarde avec ses beaux petits yeux presque piteux, sa bouche sur ma chatte et sa langue m'astiquant le bourgeon mmmmmm...

On a fait pas mal de route pendant la semaine de vacances. Disons qu'après la nuit à l'Auberge, le temps qu'il a fallu pour s'y rendre, je n'avais pas envie d'aller bien loin. Après le déjeuner on a pris une décision, destination : Trois-rivières! Ni lui ni moi n'avions mis les pieds là-bas. On m'a souvent dit que c'était une ville bien sympathique et que tout le monde était gentil. Je n'ai même pas eu l'occasion de m'en rendre compte, entre le rapide dîner au resto et les achats à l'épicerie, on était déjà de retour sur notre terrain de camping.

Mais avant, ça dû nous prendre une heure trente pour s'y rendre. J'avais la libido dans le tapis, autant de bonnes baises ça me donne le goût de recommencer tout le temps! Il ne faisait pas trop chaud ni trop froid dans la voiture, on était de bonne humeur et il fallait bien profiter de notre avant dernière journée de vacances.
Je m'étais mis en tête de faire une bonne fellation à mon mec sur l'autoroute.. Eh bien, c'est là que je me suis décidée. Il était tout content quand je lui ai demandé s'il avait envie d'une bonne pipe!

Nous étions sur l'autoroute 40, TheOne roulait à 100 ou 110 sûrement, je sais que ce n'est pas très safe de le déconcentrer comme ça mais j'en avais tellement envie.

J'ai eu un peu de difficulté à lui détacher ses jeans, bien cachés sous la ceinture de sécurité. Une fois la chose faite, j'ai dézippé le tout et y ai plonger la main.. Mmmm, il était tout chaud entre les jambes. J'ai fait descendre un peu ses boxers et lui ai sorti la bite de là. Tu veux que je sortes les couilles aussi mon amour?

Voilà. Il avait le paquet bien en vue et la queue tout à fait alléchante, un beau beige peau accompagné d'un rouge vif sur le gland. On y est peut-être allé un peu fort dernièrement, ça lui brûlait un peu.

Je me suis penchée sur lui, sans défaire ma ceinture, je n'étais pas très bien alors j'ai posé un petit coussin que j'avais sous mes côtes et je pouvais alors m'en donner à cœur-joie!

Le gland au début posé sur mes lèvres préalablement léchées, je le faisais glisser doucement tout le tour, comme si je m'appliquais du rouge. Ça glissait bien, j'avais la salive bien gluante. Sans tarder, car il commençait déjà à durcir, je l'ai pris complètement dans ma bouche. J'adore quand il n'est pas totalement bandé et que  son sexe peut prendre toute la place.

Rapidement, il a grossit entre mes lèvres et j'ai pu lui administrer toute la passion et la technique que je connais. J'adore tant sa queue que je n'ai aucune difficulté à me motiver!

Mais là, c'est moi aussi qui m'excitait. Et malheureusement, il ne pouvait pas conduire et me jouer après en même temps. C'est comme ça que ma main droite s'est retrouvée dans mes shorts, mon index sur mon clito. J'avais la fente un peu humide déjà. J'ai glissé le bout de mon doigt sur ma mouille et j'ai ensuite atteins mon clito mioooow.

Mon mec commençait solidement à s'exciter et putain, on avait pas de mouchoir ni rien pour essuyer si jamais il éjaculait. J'ai donc eu l'idée de tout lui avaler. Disons que ce n'est pas trop dans mon habitude mais ça plaisait à TheOne et j'avais bien envie de lui faire cette gâterie. Humm.. Plus je le suçais, plus j'avais envie qu'il décharge son jus dans ma bouche.

Miam! Il l'avait fucking dure et baveuse mais bordel, c'était vraiment pas la position la plus confortable. Je me suis relevée et lui ai proposé de continuer avec ma main. C'était trop hot de voir les voitures nous dépasser et de voir la graine de mon mec qui sortait de ses pantalons. Complètement irréel.

À un moment j'en pouvais plus, j'étais sur le point de me faire jouir avant lui et j'ai dû me calmer. Il m'a relayer sur sa queue et s'est mis à se masturber. J'apportais ma contribution en ajoutant de la salive à chaque fois que son gland ne brillait plus. Déjà qu'il conduisait en même temps, je pouvais faire ça quand même!

Je l'ai regardé se branler pendant un bon moment, fuck c'était trop beau à voir, sa grosse main bien refermée autour de son membre. Il y allait d'un mouvement sec, voir féroce, des fois sur toute la longueur, d'autres fois plus sur le bout. Son membre était large à souhait et je capotais vraiment, totalement excitée à le voir faire ça.

De mon côté je continuais à me masturber, j'avais la culotte total trempée et depuis au moins une dizaine de minutes je me retenais à jouir. Il gardait les yeux ouverts sur la route, me jettant des regards rapides de temps à autre. Ça sentait le cul dans l'auto mais crisse que c'était excitant!

Et là j'ai vu que ça venait et il m'a inviter à approcher ma bouche.. Son sperme a littéralement giclé et je l'ai bu jusqu'à la dernière goutte. Il ne fallait rien gâcher. TheOne tremblait sur son siège tout en gardant la route. Une bonne fille que j'étais.

Mais là je me suis rassise en place, et moi j'étais encore plus excitée, son goût de sperme dans ma bouche et la chatte bouillante. Je lui ai dit que c'était à lui de me faire jouir, j'en pouvais plus de me retenir. Il a ouvert les yeux bien gros, il se demandait bien si il y arrivait. En fait, j'avais le clito tellement gonflé que je crois que j'aurais pu jouir en me frottant sur une chaise. Mais je voulais que ce soit sa main qui me fasse défaillir.

J'ai écarté les cuisses encore plus et quand il a posé ses doigts sur ma chatte, ça été le paradis. J'attendais ça depuis le début. Il s'est mis à bouger doucement de haut en bas, il faisait des ronds sur mon clito et je sentais que ça allait être un orgasme déchaîné. J'écartais encore plus et là je levais les genoux au dessus du banc, j'avais envie de me foutre les pieds dans le tableau de bord et de pousser le plus fort possible.

Quand j'ai jouis enfin, ça été une délivrance!! J'ai criéé très fort et je me sentais flotter, dépourvue de tout moyen. Oh fuckkkk! Juste de m'en rappeler comme ça, j'ai le goût de recommencer. J'adore tellement jouir comme ça.

J'ai eu la chatte juteuse jusqu'à ce qu'on arrive au camping. Et là, j'avais encore envie de recommencer... Qui a joué à la salope de camping encore?

6 commentaires:

Anonyme a dit…

miam

Sam a dit…

si un jour TheOne et toi… enfin, je vous le souhaite pas, mais si la place se libérait… tu me mail, j'arrive aussitot… tu peux avoir un paquets de défauts… mais avec ce que tu nous écris là, je pardonne tout, je te veux pour la vie !

Alexandra a dit…

@sam : Hehehehe.. Je compte bien que ça n'arrive pas ;) bisous

Anonyme a dit…

super ton billet ! Il n' y a pas beaucoup de gens qui osent parler de ça (la pipe en roulant). J'ai eu 2 copines qui aimaient me faire ça, et je dois dire que c'est une expérience extra à faire. Et toi, le fais-tu souvent à ton mec ou c'étais juste occasionnel ?
bisous.
Erwan.

Alexandra a dit…

@erwan : Tes deux copines le faisaient en même temps? Hihihi ;) C'était la première fois que je lui faisais! Mais je compte bien recommencer à l'occasion. Bisous

Anonyme a dit…

Waaaooow ! les deux en même temps, je n'aipas eu cette chance ! L'une a été ma première copine (qui s'est fait les dents sur moi...), et l'autre dix ans plus tard, ma maîtresse (elle n'avait jamais suçé son mari). L'endroit idéal pour les deux : l'autoroute. :-)
Erwan.

Enregistrer un commentaire

J'aime beaucoup avoir vos commentaires, questions, conseils ou autres...