19 août 2010

Le temps passe vite.

Je ne sais pas ce qui m'arrive cette semaine. Ce n'est pas que j'ai rien à dire, je n'ai juste pas envie de l'écrire. Je suis pas mal occupée au boulot aussi ça n'aide pas. Mais pourtant, ce n'est pas les histoires dans ma tête qui manquent. Il m'arrive souvent d'en écrire dans ma tête pendant que je fais l'épicerie ou bien sur mon vélo. Mais quand j'arrive chez moi ou au travail, disons que j'ai pas mal autre chose à faire. Est-ce que je commence à être blasée? Peut-être.

Oh! Et je viens tout juste de regarder.. Il me semble que j'avais commencé mon blogue vers la fin du mois d'août l'année passée. Eh bien ça fait UN AN AUJOURD'HUI que je raconte mes histoires de cul! Incroyable. J'aurais jamais cru que ça durerait une année entière.

Le plus dommage là-dedans c'est que je n'ai pas commencé avant. Il y avait toujours des mecs différents dans mon lit, plus de rencontres, plus de diversité. Je n'avais pas prévu rencontrer TheOne pendant cette année. J'étais presque désespérée et je ne m'en attendais plus. Mais c'est arrivé. Et je suis plus heureuse que jamais.
Un peu démotivée ces temps-ci par plusieurs choses mais bon, j'ai besoin d'un bon coup de pied au cul (ou d'une claque?) pour me remettre sur le droit chemin. Mon plan de carrière va changer dans une semaine et j'espère avoir fait le bon choix. Il faut que j'assume. Mais c'est stressant. Stressant d'être dans l'incertitude. J'avoue penser plus souvent à ça qu'à me faire baiser cette dernière semaine. Quand on est préoccupé il me semble que le sexe passe toujours en deuxième, voir en troisième.

D'ailleurs ça fait deux jours que je ne baise pas avec mon mec. J'ai seulement besoin d'être collée contre lui et de lui dire que je l'aime en caressant son torse poilu. Je crois que ça ne lui dérange pas non plus, il semble fatigué dernièrement. On se couche un peu trop tard. Hier soir il m'a proposé de me flatter sur tout le corps avant que je m'endorme. J'étais tellement bien. Il m'a caressé le dos, le cou, les cheveux, les fesses, les jambes, les pieds.. J'avais des frissons. Jamais un homme n'a pris autant soin de moi. Jamais je n'ai senti un homme m'aimer autant. C'est vraiment un feeling extraordinaire.

Je me sens si bien avec lui.

Je ne vous ai pas raconté nos «retrouvailles» après cette pause sexe. Mais bon, je dois le dire, je n'ai pas été capable d'attendre jusqu'à la fin. Je suis plutôt du type à dire que si ma chatte est pas dispo eh bien.... Il reste mon cul. C'était prévisible. Putain que c'était bon. On dirait que quand c'est interdit c'est encore meilleur. Et TheOne n'y allait pas de main morte.. Il suffit qu'il s'enfile doucement au début mais ensuite, je veux le sentir bien au fond de mon cul et je peux jouir rapidement.

Ensuite il me semble qu'on a été sage.. Oh non. Il m'a masturbé seulement un autre jour et je lui ai rendu la pareille. J'aime voir son sperme giclé de lui et retomber sur mon ventre.

Dimanche et lundi on s'est repris. J'ai ENFIN eu droit à un cunnilingus. Oh my god!! Ça faisait au moins trois semaines que je n'avais pas ressenti sa petite langue sur ma chatte. C'était fou! Et la baise ensuite.. Il m'avait tellement turné on avec ses caresses et sa langue ouhla.. Le plus dingue là-dedans c'est que j'ai eu de la misère à jouir. Comme si mon clito était engourdi. What the fuck? L'antibiotique peut-être? Je sais pas.. Mais je ressentais quand même très bien sa queue qui me frottait les parois internes.. Mais mon clito, il aurait fallu que je le tape pour qu'il se réveille.

Malgré tout, TheOne s'est affairé à me faire jouir après avoir lui-même atteins l'extase. J'ai dû prendre la relève, j'aimais comment il faisait mais il me fallait plus. J'ai finalement réussi. Ça fait du bien. Et lundi soir, après une baise torride aussi avec TheOne, je n'ai pas jouis. Je n'avais même pas envie qu'il m'astique le bourgeon ensuite, j'étais épuisée. C'était vraiment très bon quand même, j'avais la tête dans les vapes.. Mais c'est étrange de ne pas jouir comme ça. Ce n'est pas dans mes habitudes.

C'est peut-être pour ça que mardi je me suis masturbée encore au bureau. Je pense à me faire shaker la chatte avec mon nouveau jouet (Ceux qui ne savent pas, j'ai trouvé une pince à cheveux parfaite, qui prendre la forme arrondie de mon sexe et que je me frotte vigoureusement par dessus la culotte) Ça devient vraiment très chaud et je peux le faire vibrer dans tous les sens c'est trop bon. Ça me rappelle vraiment quand j'étais jeune et que je me frottais ma flûte à bec de la même manière. Ça mouille ma culotte oui mais pas trop.. Un plaisir immense. Je vais aller faire ça d'ailleurs, plaisir vilain et coquin.

2 commentaires:

Dédé a dit…

Merde ! Tu es humaine !

Alexandra a dit…

Hahaha bien sûr :P

Enregistrer un commentaire

J'aime beaucoup avoir vos commentaires, questions, conseils ou autres...