24 févr. 2010

Un ami dans mon lit.

(Texte publié sur une super boutique en ligne de sextoys et lingerie sexy)

J'étais là, couchée dans mon lit, mon petit abricot encore bien humide suite à une séance intense de masturbation, accompagnée par Bigboy, et je me demandais quel était le premier truc que j'avais osé insérer dans ma petite fente? Ça remonte à longtemps j'imagine avant que j'en arrive à ce gros dildo beige avec des veines plus que proéminentes!

Eh bon, si je me rappelle bien, je me suis déjà retrouvée avec un gros crayon que j'avais caché sous mes couvertures quand j'avais environ 13 ans. Il me fallait être discrète dans mes explorations sexuelles car je dormais dans la même chambre que ma sœur. J'avais pourtant, à multiples reprises, depuis l'âge de 7 ans je dirais, posé le pommeau de la douche entre mes jambes au jet le plus fort, ce qui me mettait dans un état de grande extase. J'ai commencé à avoir des orgasmes un peu plus tard mais du moment où j'ai vécu ce plaisir, je n'ai pas pu m'empêcher de recommencer.

Il y avait alors ce crayon bien gros, le genre de crayon à l'encre avec une trentaine de mines à l'intérieur.. Une bonne grosseur, rien pour faire peur à ma petit fente non expérimentée. Et je l'avais rentré en moi, tranquillement.. Je me rappelle de la sensation de froid qui m'envahissait.. De cet objet beaucoup trop inerte, trop dur.

Je me rappelle du premier jouet que j'ai eu dans les mains. En fait, c'est ma sœur elle-même qui me l'avait offert! J'avais à quelques reprises affirmé qu'il me ferait plaisir d'avoir ce genre de truc. Elle me l'a donc donné pour mon anniversaire. Wow quel engin j'avais là. Je me suis amusée de temps en temps avec lui, mais disons que ce n'était pas vraiment ce qu'il me fallait. Je le sais maintenant car en matière de vibro, de dildo ou de buttplug, je commence à m'y connaître. Et bon, ce qui peut être parfait pour quelqu'une, peut ne pas nécessairement l'être pour l'autre, et vice-versa.
 
 Ma meilleure amie s'est déjà acheté un vibromasseur qui était apparemment beaucoup trop gros pour elle, ça lui faisait mal à chaque fois qu'elle se pénétrait. Elle l'a laissé de côté, l'offrant à une autre amie, qui l'a pour sa part adoré. Je pense que c'est beaucoup mieux de commencer avec un «engin» de grosseur normale, voir petit. Quelque chose qui nous ressemble, une couleur qui nous plaît, une taille harmonieuse. Je crois que chaque femme devrait avoir au moins un sextoy chez elle, il n'y a pas meilleur moyen d'apprendre à connaître son corps!

Pour ma part, ce que j'appréciais le moins de mon premier, c'était sa forme.. Il ressemblait plutôt à une fusée métallique. Mais la vibration qu'il me procurait, m'amenait au septième ciel.. Tellement que des fois, je ne faisais que me frotter dessus, sur le dos, les jambes bien écartées, ou bien je le posais sur mon lit, pour le chevaucher et me laisser glisser dessus.

Mais mon vrai coup de cœur fût assurément Bigboy. C'est vrai que j'y suis allée fort question grosseur, mais j'ai toujours adoré avoir des sexes larges dans ma petite chatte. Elle est capable d'en prendre alors pourquoi ne pas lui en donner. Et enfin, c'était un dildo avec une forme de queue, avec un gland et des belles grosses veines dessus. Le frottement de ces veines en moi me rendent complétement dingue.

Il n'y a rien comme ce plaisir solitaire que je m'offre de temps en temps. C'est vrai que c'est fantastique d'avoir la « vraie chose » oui, mais je crois qu'une petite crosette administrée par soi-même peut être très bénéfique et apaisante! On peut y aller à son rythme, se laisser aller sans ne devoir rien à personne.. Les idées se mélangeant dans la tête, le rouge aux joues.. C'est comme manger un gros morceaux de gâteau au chocolat. C'est tellement bon! Et, s'il arrive qu'on s'ennuie d'un homme, ça peut aussi nous calmer une fois l'orgasme obtenu et nous permettre de ne pas faire de connerie! (lire ici : baiser avec un mec qui ne nous plaît pas vraiment juste pour le plaisir du sexe)

C'est vrai, je me suis toujours bien arrangée avec mes doigts.. Mon plus grand plaisir est de laisser mon index glisser sur mon clitoris tout en recueillant ma cyprine plus bas.. Mais d'autres fois, je dois absolument me sentir pénétrée et c'est à ce moment qu'un jouet est le bienvenue entre mes cuisses.

Il n'y a pas que les gros trucs d'ailleurs, il y a tellement de petits amis qu'on peut avoir dans sa boîte à jouets ou dans sa sacoche. Vraiment, tout le monde y trouve son compte. Il y a les boules chinoises pour celle qui désire se sentir vibrer pendant toute la journée, ou même des trucs qu'on peut se glisser tranquillement entre les jambes pendant une journée trop stressante au bureau. Pour les plus aventurières, il y a aussi les buttplug qu'on peut s'insérer dans le cul.. Et oh my god, si vous n'avez pas essayé la double pénétration, essayez-la! Rien de mieux qu'un mec qui me prend à quatre pattes et qui insère dans mon cul, de la grosseur d'un doigt pas plus, un jouet et qui me baise la chatte.

Certaines m'avouent qu'elles n'osent pas aller dans un sexshop.. Elles sont gênées ou bien elles ne voudraient pas se faire prendre à aller là! Mais maintenant, avec le Web, il y a tellement de possibilité. Avec quelques clics, c'est facile d'avoir son nouveau joujou directement dans la boîte aux lettres. Pour ma part, j'aime bien aller voir au sexshop et toucher si possible pour me faire une meilleure idée. Pourquoi ne pas y aller avec une amie, ça rend les choses plus amusante! J'ai aussi organisé chez moi une présentation coquine récemment.. Et j'y ai invité toutes mes copines.. Plaisir assuré! Bien évidemment on n'y présente pas tout ce qui s'offre sur le marché, mais comme je disais, connaissant l'offre, il est d'autant plus facile de faire son magasinage sur le Web ensuite!

Allez voir SexySoda, elle est en plein magasinage!

4 commentaires:

Lait_ou_creme a dit…

Bonjour Alexandra !

Je te lis sur le blogue de Patrick Duval. T'es drôle. Moi aussi je lis Duval, et je m'amuse à le taquiner via des photo-montages. On s'entend bien. Je l'encourage. Je crois qu'il a un talent prometteur.

J'ai bien aimé le défi Diva avec Luc Pierre, et il m'est venu une idée. Pourquoi ne pas faire le défi avec une vraie fille ?

Tu leur donnes trois épreuves, soit l'entrevue, le test d'habilité et le baiser les yeux bandés, et sur vidéo.

Qu'en penses-tu ?

Alexandra a dit…

Salut Lait_ou_creme! Je suis bien d'accord avec toi sur Pat Duval, il a un talent prometteur mais je n'en suis pas si certaine par rapport à sa quête de la femme parfaite ;)

Tu voudrais que moi je leur créé un vrai défi? Hahaha! J'avoue l'idée bien comique mais comme ça a déjà fait avec Diva, je passe mon tour ;) Anyway, j'arriverais jamais à être aussi salope qu'elle!

De toute façon, j'ai déjà mon mec alors je pourrais pas aller en frencher d'autres quand même... ;)

Lait_ou_creme a dit…

Ah okay ! Tu es prise. Je comprends. Mais en connais-tu qui seraient disponibles 6

lasuccuba a dit…

Ah Alexandra, comme ton article me parle ! Je n'aurais pas mieux dit sur le sujet, je partage totalement ce besoin de se faire plaisir en solo, ainsi que la double pénétration qui envoie carrément au septième ciel... et tu sais quoi ? la première chose qui a visité mon intimité... c'était un stylo ! et les ressentis étaient proches des tiens...

Enregistrer un commentaire

J'aime beaucoup avoir vos commentaires, questions, conseils ou autres...