10 mars 2010

Corrigée.

C'est vrai que j'avais hâte à vendredi soir, et ce fût comme d'habitude une soirée mémorable... Mais pas autant que celle de dimanche.. Car dans la journée de dimanche, j'avais envie d'aller faire un peu de shopping.. Mais pas n'importe où. J'avais (encore) envie d'aller dans un sexshop.. En fait, je n'ai plus de lubrifiant à l'eau sans saveur (on s'écœure de l'odeur de la fraise à un moment donné). Donc TheOne et moi on s'est rendu chez Priape, un sexshop dans le Village gay à Montréal.. Étrange peut-être d'aller là mais oh putain, la sélection!

C'est là que j'avais acheté ma dernière bouteille. En plus, les prix sont moins chers qu'ailleurs alors pourquoi m'empêcher.. Et bon, j'ai absolument aucun problème à aller dans une boutique de tapettes (je dis ça gentiment, je les aime), c'est pas la première fois et ils sont tellement sweet! Du bon service en plus. Et il faut ajouter que TheOne ne s'en faisait pas trop avec ça non plus.. Ça valait la peine d'aller voir tout ça, surtout le sous-sol.

Woah! Ce n'est pourtant pas la première fois que j'y mets les pieds mais j'étais abasourdie par tout ce qui existe en cuir et en format XXXL. Aïe!! J'ai vu des trucs que je n'avais pas envie de voir même, moi qui est pourtant si ouverte mais bon, des vêtements en latex, des dildos plus que géant, des buttplug noirs qu'on peut gonfler à l'aide d'une pompe, des tiges en métal beaucoup trop longues dont je vous laisse deviner l'utilisation, des chaînes, des cordes, des fouets hummmmmm...

Évidement, je suis sortie de là avec 3 articles pour pas trop cher, j'étais bien contente de ma shot et j'avais vraiment hâte de rentrer à l'appart! C'était tellement cool de me promener dans les rangées avec lui, de regarder tous les articles, de toucher et de pouvoir lui pogner la graine sans trop de subtilité dans cet endroit si sombre. Alors on est retourné chez moi, c'était l'heure de la bouffe et après un petit film, c'est bon de laisser monter la tension un peu.. Et plus tard au lit, c'est fou, car on était crevés tous les deux, je pense que j'aurais pu m'endormir en quelques secondes.

Mais je sais pas trop comment ni pourquoi, mais la queue de TheOne était quand même bien dure et malgré le fait que je lui tournais le dos, il l'a appuyé fermement entre mes fesses. Arrrrrhhhhh.. Il n'y a rien pour m'exciter plus que ça. Sa bite était tellement tendue, je ne pouvais pas la laisser comme ça, le gland allait exploser sinon. Une fois dans ma bouche, j'ai pu confirmer l'impression que j'avais, son gland bandé prêt à me défoncer, ses veines palpitant sur ma langue, putain, je l'avais rarement vu dans cet état.. C'était quoi qui le rendait si dure? Lui qui venait tout juste de me dire qu'il était fatigué?

J'ai pas trop cherché à savoir, j'ai pas eu le temps en fait, car il a sorti précipitament d'entre mes lèvres et il m'a poussé à plat ventre sur le lit. J'avais quand même essayé pendant l'après-midi la cravache sur lui.. Le vilain garçon, à genoux sur le lit, les fesses bien poussées vers l'arrière.. Et il adorait ça! Il aimait que je le claque au travers ses boxers.. J'ai passé la fine lanière de cuir entre ses jambes, pressant bien sur ses couilles dodues mmmmm.. Ses cuisses aussi ont passé au cash, il aimait avoir mal? Il a eu mal.. Mais c'est moi qui a écopé plus tard...

Une fois couchée comme ça, nue, mes fesses bombées offertes sur un plateau d'argent, il a commencé à me les masser doucement, passant ses doigts agiles sur le pli de la fesse, les contournant bien, effleurant certaines places, pesant plus fort sur d'autres.. Le bas de mon dos, mes cuisses, mes hanches.. J'avais des frissons qui me parcouraient le corps, plus il me caressait, plus je sentais la présence de mon cul recouvert maintenant de chair de poule. Et là, sans m'avertir, CLAC!!!

De sa main complétement ouverte, il m'a foutu une de ses claques sur la fesse droite. Et sans attendre, la gauche a eu sa part. La chaleur qui se dégageait de mes fesses me faisait du bien, la pièce étant un peu froide.. J'avais mal un peu, mais pas beaucoup.. J'avais envie qu'il recommence mais pourquoi demander, il en avait envie lui aussi..

Après plusieurs fessées, c'est moi qui ai étiré le bras pour atteindre la cravache qui allait lui servir de nouvelle main. L'objet, de la longueur d'un bras, recouvert de cuir et au bout, une languette de cuir encore plié en deux, beaucoup plus épaisse. Simple mais beau.. Et excitant. Je sais pas encore pourquoi je trouve ça si excitant de me faire claquer comme ça, de me sentir soumise.. Et TheOne apprécie tout autant le spectacle, le spectacle de ma chatte qui mouille à chaque fessée.. Et quand ensuite il est prêt à me prendre, je dégouline déjà et il glisse aisément en moi.

Il m'a mis un oreiller sous le ventre, question de faire ressortir mon cul encore plus. Il a commencé pas trop fort, ça claquait avec un son plus net.. Et il a continué, longtemps. Je sentais la chaleur et la douleur m'envahir petit à petit.. Des fois il arrêtait pour me flatter un peu, ou bien pour griffer ma peau bien douloureuse. Je me sentais à fleur de peau, mon cul bouillait totalement et à chacune de ses nouvelles fessées, je devrais crier ma douleur.

Il me disait si tu veux que j'arrête je vais arrêter.. Mais en même temps, j'avais pas envie.. Je me demandais jusqu'où je serais capable d'en prendre.. C'était comme dépasser mes limites. Et en même temps, oui ça faisait très mal, mais bon, c'est mon cul, qu'est-ce qui peut vraiment arriver de mal. Au pire, quelques marques s'imprimeraient et c'est bien TheOne qui les verrait de toute façon. Alors je l'ai laissé continué encore.. J'appréhendais la prochaine fessée mais mais chatte me titillait. Comment refuser les claques et les caresses d'un homme que j'aime tant?

Je savais bien qu'après, il serait tendre et vigoureux, comme j'avais envie. Je sentais sa queue qu'il frottait contre mes cuisses, tellement dure, tellement enragée.. Fuck j'aime quand son sexe se dresse ainsi. Et une fois la cravache posée, il a mis ses deux mains sur mes fesses pour profité de la chaleur dégagée. Je ne m'étais jamais laissé frappé comme ça auparavant.. J'aimais bien que ce soit TheOne qui l'ait fait avec moi. Lui aussi c'était la première fois qu'il faisait rougir un derrière de la sorte.. Il a bien pris son pied d'ailleurs.

Et bon, encore dans cette position, ma tête posée sur l'oreiller, les mains crispées dans les draps, il a approché sa belle bite bandée de mon entre-jambe et l'a fait pénétré jusqu'au fond de ma chatte. Oh shit! Je me sentais possédée avec une telle intensité, je le sentais tellement bien et ses va-et-vient me faisaient vraiment tripper. Quand il est couché par dessus moi, c'est complétement fou.. Je sentais son dard butter sur le devant de mon ventre.. Directement sur mon point G et je hurlais de plaisir.

Il m'a attrapé une main et l'a serrée derrière mon dos. Je retenais son emprise et il m'attirait vers lui pour pouvoir me rentrer dedans encore plus fort. J'étais vraiment sa salope, je le sais, il me l'a dit.. Il a pris goût à me le dire..

Pendant le jour je suis sa blonde et ça me fait bien plaisir, mais le soir, je veux être sa salope, je suis sa pute.

9 commentaires:

LeRack a dit…

C'est une belle correction ça, Alex :)
O, la fessée.. c'est toujours apprécié han :) Beau texte.

Stan/E. a dit…

Joli récit, avec le parfum de l'authentique... Forcément j'aime, ayant une vraie préférence pour le vécu plutôt que pour la fiction. Là on sait que c'est vrai et ça change tout...

Tiens, pour une fois et entre amoureux de la sodomie, je suis étonné de ne pas l'avoir vu jouir dans tes fesses, qu'il aime tant. Surtout marquées par une fessée jusqu'au boutiste à ce point.

Alexandra a dit…

@lerack : Yess! Merci ;)

@stan/e : C'est moi qui ait dit non cette fois-ci..! Bien rare de ma part, mais je le sentais si bien dans ma fente, que j'avais pas envie qu'il aille ailleurs.. Aussi, il avait aisément profité de mon petit trou la veille et le matin même hehe.. J'ai peur qu'il s'y habitue trop et que ce ne soit plus «différent»!

lasuccuba a dit…

intense, cette correction acceptée, et visiblement bien administrée... c'est qu'il apprend vite le bougre, mmmhhh ? ;-)

Mazsellan a dit…

L'an dernier, avec ma première amante, j'ai expérimenté exactement ce que tu décris à la fin, non mais c'est tellement identique comme description... ouf 100% que je te dis.

Alexandra a dit…

@lasuccuba : En effet, TheOne, je crois qu'il a ça dans le sang, c'est fou hahaha!

@mazsellan : Vraiment? Hummm.. Tu t'es bien amusé alors? :)

Anonyme a dit…

salut je suis pas mal sure que le lendemain d`une bonne fessée comme tu a recu ma belle ! tu doit avoir encore quelque flash back de la chaleur que tes fesses ont resenti par le fait meme te donner le gout d`une petit caresse en solo en revisionant dans ta tete la bonne fessée que tu a recu et en esperent la prochaine tres bientot.. a+ vilaine. Francois .

Philo a dit…

Mouais ...
Je vais passer commande d'une cravache !
Ca a l'air trop boooon !!!

Alexandra a dit…

@Francois : Ben en fait non, le lendemain, tout allait bien pour mon cul.. Il n'a peut-être pas frappé assez fort? Je compte bien qu'il recommence...

@philo : Sérieusement, TheOne et moi on apprécie vraiment cette nouvelle acquisition!

Enregistrer un commentaire

J'aime beaucoup avoir vos commentaires, questions, conseils ou autres...