30 nov. 2009

Lesbianité de trois soirs.

Les femmes ne m'ont jamais particulièrement attiré. Quoique, j'ai toujours aimé regarder des belles filles.. Les jambes, les fesses, les seins.. Ça me fait à chaque fois plaisir de voir des formes harmonieuses, de long cheveux sains et des belles dents alignées sous des lèvres rouges pulpeuses. À dire que c'est de l'attirance sexuelle je ne crois pas.. Mais j'aime regarder les belles personnes, homme ou femme..

Pour ce qui est des femmes, il y aussi beaucoup cette attitude que j'ai à me comparer. Des fois ça s'approche de l'envie, ou sinon, c'est plutôt une auto-valorisation. Je regarde les autres filles et oui des fois je me trouve moche à regarder les autres.. Je me dis pourquoi moi j'ai pas les cheveux aussi lisses et souples que celle-ci, pourquoi elle, elle a le ventre plat et moi je mange un peu de pain aux bananes et ça s'en va directement dans mon ventre et mes hanches.. Pourquoi elle a une peau aussi parfaite et la bouche en forme de cœur..



Bon, toutes ces putains de questions que les filles se posent sans cesse. Mais d'autres fois, je regarde ces mêmes filles, ou d'autres, et je compare leur cul au miens et je me dis que c'est elle qui doivent m'envier. J'ai un corps athlétique, accompagnés de rondeurs saillantes et une peau douce..

Quelques fois, rares sont-elles, je suis attirée par une fille.. Je peux compter ça sur les doigts d'une seule main.. Quatre fois. Quatre fois où j'ai eu envie d'une fille.. Comme je l'ai déjà raconté, la première fois que j'ai embrassé dans ma vie, c'était ma meilleure amie. Et ensuite j'ai aussi embrassé à plusieurs reprises une autre de mes meilleures amies.. Mais ce n'était pas de l'attirance, c'était plutôt de la découverte.

Mais il y a eu cette fille.. Une collègue de travail d'une amie, qui est venue une fois à un de nos 5 à 7 hebdomadaires.. Nous étions dans un bars gays, entourés de mecs comme à l’habitude, et elle est passée faire son tour. Le genre de fille qui émane quelque chose de sexuel.. C'était dans ses yeux que ça se passait et dans sa façon de parler. Mon amie m'avait parlé d'elle et je savais qu'elle était aux femmes.. Et l'alcool aidant, je prenais un peu comme un défi de flirter ouvertement avec elle.. Mais j'y prenais de plus en plus plaisir.

Quand je suis entourée de mes amis, j'ai toujours cette motivation qui me pousser à franchir certaines barrières, à dire des trucs pas de bons sens que d'autres ne diraient pas.. Mais quand je sais qu'on m'écoute, ça m'incite encore plus à le faire..

Je ne sais plus trop ce que je lui ai raconté, mais ça ne lui déplaisait pas. Après plusieurs deux pour un bien absorbés, nous sommes partis un petit groupe dans un bar à rhum sur Mont-Royal. C'est elle qui connaissait cette place et qui voulait me la faire découvrir. Elle m'a dit qu'il y avait une sorte de rhum (amateur de rhum comme je suis) que je devais absolument goûter. Elle m'a offert un verre. Un rhum blanc on the rock aïe! Ça m’a rentré dedans solide...

Je dois dire qu'à ce moment, ça devient plus flou dans ma tête.. Comment je me suis retrouvé assise près d'elle, comment elle a su que j'avais envie d'elle, pourquoi mes lèvres se sont retrouvées sur les siennes, pourquoi c'était évident qu'ensuite elle repartirait avec moi à mon appart...

Elle était douce, embrassait merveilleusement bien, d'une autre façon dont celle que je suis habituée.. Avec intensité bien sur, mais il y avait une touche féminine là-dedans, remplie de romantisme et de sensualité. Je n'avais pas peur de ne pas faire la job, j'avais envie d'elle, j'avais envie de lui toucher et de la lécher. Ses seins étaient fantastiques, comme j'ai aimé les serrer dans mes mains. Des seins fermes, pas trop petits, qui se tiennent tout seul, bien pointés vers moi, qui me regardaient en me disant aller, arrête-pas, touche-moi, mange-moi, mord-moi, lèche-moi. Ce que je fis.

J'étais complètement obnubilée par la fraîcheur de ses seins.. Tellement différent des miens! C'était vraiment trop cool d'appuyer ma poitrine sur la sienne, de frotter mes gros seins sur les siens.. Une douce sensation moelleuse mmmmm... On s'embrassait à fond, toujours, sans arrêt, on se bouffait la bouche.. C'était plutôt moi qui prenait les initiatives.. Étrange. Pourtant, je n'avais pas trop d'expérience avec une fille.. Peut-être qu'elle n'osait pas, étant donné qu'elle savait que je n'ai pas l'habitude.. Elle me laissait faire, amusée.

On s'est retrouvées sans chandail sur le divan, ensuite complètement nues sur le lit.. Son corps chaud et frêle contre le miens.. J'étais excitée, ça m'étonnait! Je me rappelle du goût de sa chatte.. Un goût surette je trouve. Pas tout à fait bon, mais à la longue, j'y prenais aussi goût... Ce n'était pas tant sa saveur, que la sensation de ma langue entre ses jambes, sur ses lèvres, entre ses lèvres qui me faisait tripper. Et je l'entendais gémir, je me disais qu'elle devait aimer ça.. J'entrais un doigt ou deux dans sa chatte.. Encore un geste insolite pour moi.. De ressentir mon doigt dans la chatte qui n'est pas la mienne. De me rendre compte de comment s'est fait à l'intérieur...

Je n'ai jamais vraiment aimé me rentrer des doigts, trouvant la texture un peu trop bizarre, et mes ongles qui frottent sur le côté.. J'adore qu'on me le fasse par contre. Mais de lui faire était sweet et j'ai dû la manger pendant un long moment comme ça.. Elle m'a sûrement fait un cunni elle aussi, mais c'est trop vague dans ma tête, je ne me rappelle plus.

Le lendemain matin, elle était tellement coquine, belle et douce. Toute en sensualité, collée sur moi, son corps brûlant et ses mains délicates... Wow j'en revenais pas comme c'était différent d'un mec.. Oui certains peuvent être aussi doux, mais ça ne m'arrive pas souvent.. On s'est embrassé et elle devait partir, car elle travaillait tôt. Je lui ai appelé un taxi et elle est sortie, souriante.

On s'est revu deux autres fois. Une autre fois encore «par hasard» au même 5 à 7.. Et elle est venue chez moi.. Une autre, je crois que c'est moi qui l'ai appelé, pour qu'on termine la soirée ensemble.. C'était en semaine, et cette fois-là elle m'a invité à son appart. Une belle place, bien rangé, propre, tout ce qui a de plus féminin. Elle était trop mignonne.. Elle m'a proposé de prendre une douche pendant qu'elle nous préparait des drinks. J'ai aimé comme elle était attentionnée, à me donner un serviette, un savon et tout ce dont j'avais besoin.

Trop souvent les mecs ne pensent pas à ces trucs qui vont pourtant tellement de soi... Une fois sorti de la douche, ça été encore l'embrassade passionnée sur son lit, les vêtements partout, les lèches insistantes partout.. On a même fait un 69.. Elle était par dessus moi et je me donnais à fond pour lui faire plaisir.. Jamais facile de ce concentrer dans cette position, car sa langue parcourait mon entre-jambe en même temps. J'ai eu l'impression de m'occuper de sa chatte pendant tellement longtemps! Y'a pas à dire, c'est bien beau tout ça, mais c'est comme si cette étape s'éternisait.. Mais en fait, c'était, si on veut, la dernière étape car celle de la pénétration était inexistante...

Elle avait peut-être des jouets cachées, un strap-on qui sait! Mais nous n'étions assurément pas assez à l'aise pour se rendre là.. C'était malgré tout très bon. On a dormi collées jusqu'au matin où elle m'a fait un bol de céréales pendant que je reprenais une douche, avant de partir travailler. J'ai en souvenir de bons moments avec elle, mais c'est surtout son côté sensuel et attentionné que je retiens... Ah oui, et ses seins!

On s'est recroisé quelques fois ensuite, elle avait une copine, alors s'en est resté là!

J'ai baisé avec une autre fille aussi.. Mais ça, c'est une autre histoire...

6 commentaires:

francois-fabien a dit…

Ce blog devrait être interdit... lol... Parce que dès qu'on y a mis une fois le nez on ne peut plus s'en passer... A peine levé on s'y précipite pour voir s'il y a du nouveau... On y passe dix fois par jour... Et on s'y plonge toujours avec la même gourmandise... On n'en raterait pour rien au monde un aricle... Accro?... Ben oui... Accro...

Anonyme a dit…

Tu as un talent inné pour l'écriture. Je lis ton blogue à tous les jours depuis quelques semaine, et tu peux être certaine que je continue de te lire jusqu'à temps que... que tu arrêtes! Tes histoires sont captivantes, vivantes et surtout bien écrites. (On dirais que j'écris un commentaire sur une prod. écrite... déformation profesionnelle! ;) )

Anonyme a dit…

Merci, t'es gentille.
Il y a eu combien d'orgasmes de part et d'autre?

S.

Alexandra a dit…

@francois-fabien : Hehe! Eh bien tu es le bienvenue sur mon blogue autant de fois que tu veux ;) Et bon, c'est d'être accro à ça qu'à autre chose! Je t'adore xxx

@anonyme : Bon bon de là à dire que j'ai un talent inné haha.. Mais merci quand même pour le compliment, c'est très apprécié. Pas prête à arrêter pour le moment entouka!

@anonyme : Ah bien ça je pourrais pas dire.. C'est que ça commence à dater cette histoire :)

The Blade a dit…

J'ai trouvé ça super doux comme récit... on sent bien que ça a été une expérience fantastique pour toi.
Alors j'attends avec impatience ces aventures dont tu nous parles entre deux mots... ;o)

nicocerise a dit…

Vos mots m'ont mis le goût aux lèvres.

Enregistrer un commentaire

J'aime beaucoup avoir vos commentaires, questions, conseils ou autres...