23 nov. 2009

Up and running.

Après avoir finalement baisé samedi dans le jour, avec le bel italien, je me sentais bien. Mais que dire sinon qu'une chose n'arrive jamais seule...

Samedi soir, c'était soir de fête! On célébrait l'anniversaire d'une amie : au menu, resto vin et danse! On a passé un excellent moment au resto l'Académie et moi je mangeais mes moules comme si c'était mon dernier repas.. Évidemment ça parlait de mec et de mec et moi de sexe. Toutefois, repue, je ne ressentais plus cette tension qui me prenait depuis plus d'une semaine.
On s'est ensuite dirigés tout le monde vers le Latulipe. Bon, j'en ai vraiment marre de la musique des années 80 mais bon, mon amie voulait célébrer là alors j'ai payé mon entrée comme tout le monde et on s'est rejoint sur le dancefloor. J'avoue que l'avantage là-bas c'est qu'on connaît un de ses serveurs qui nous fait de drink ridulement pas cher.. On en profite! On se shakait le cul à fond entre tous ces gens saouls, le plancher semblait tourner sous mes pieds, on se marrait bien, c'était cool!

Ma sœur, à qui je dis qu'elle est en train de devenir plus salope que moi, s'est mise à jaser avec un mec. D'ailleurs, je l'avais vu quelques minutes plus tôt ce mec qui la regardait. Il a avancé directement pour lui jaser.. Confiant le gars, il avait décidé que c'était elle qui lui plaisait, il n'a pas passé par dix chemins.. Pour faire changement, un gars qui sait ce qu'il veut...

Donc plus le soirée avançait, plus on perdait des joueurs, plus mon chandail était mouillé de sueur, plus l'alcool transpirait de ma peau. Un petit shooter let's go! Un autre rhum&coke que je me suis (encore) renversé sur moi en dansant... Pas pratique les verres en plastique pour danser. Elizabeth s'est mise à jaser avec l'ami du mec de ma sœur.. Les derniers amis sont parti pour sortir dans un afterhour.. Et moi je dansais sur du Michael Jackson comme une déchaînée. Plus ça allait, moins mes moves étaient précis.. À les regarder flirter comme ça, ma sœur qui frenchait et Elisabeth qui semblait avoir marqué un but, tirant sans cesse la cravate du mec pour qu'il reste près d'elle, moi je suis allée plus loin voir qui pouvait bien s'y trouver.

Il y avait un mec, pas trop mal, qui m'avait parlé un peu plus tôt au bar. Il avait pris ma casquette et se l'était mise sur la tête.. Je ne sais plus trop ce qu'on s'est dit, je lui ai parlé de ses souliers blancs que je trouvais pas mal cool, j'ai repris ma casquette et je suis retournée danser.

Il avait l'air pas mal amoché, mais il n'était pas le seul. Donc le gars était à mon nouveau spot et il m'a attrapé par la main pour danser avec moi. Je me suis laissé faire, on chantait les chansons ensemble et on rigolait. Sympathique le gars. Il m'a demandé si je lui donnerais mon numéro de téléphone et je lui ai répondu peut-être bien. Mais finalement, plus on dansait, plus on était proche... Il m'a agrippé les fesses, j'ai fait la fille offusquée et je lui pogné une fesse moi aussi. On a finit par s'embrasser et ma soirée était bouquée.

On est descendu récupérer nos manteaux au vestiaire.. J'ai finalement retrouvé ma sœur et Elisabeth qui étaient chacune avec un mec. C'est rare qu'on score toutes les trois.. Ma sœur m'a dit qu'elle ne partirait pas avec le gars, car la veille, elle avait dormi avec un autre et qu'elle voulait pas dealer avec ça.. Mais j'ai su finalement qu'il était allé chez elle quand même.

Elles ont pris un taxi et moi je suis parti avec le gars qui me disait qu'il habitait à cinq minutes.. Finalement j'ai appris qu'il habitait fucking loin et qu'il voulait prendre sa voiture... Haha.. T'es malade, j'embarque pas avec toi, t'as vu ta gueule de gars saoul. Donc on a callé un taxi et on est parti chez moi, j'avais pas envie d'aller à l'autre bout du monde et de devoir revenir demain chez moi.. Surtout que je devais travailler.

Arrivé à mon appart, je lui ai fait faire le tour et on s'est versé deux coupes de vin.. Donc une que j'ai renversée sur mon divan... Je me suis assise devant l'ordi pour mettre un peu de musique et il m'a fait un massage mmm... Quels mains expertes, après toute cette soirée de danse, ça faisait vraiment du bien et ça me faisait monter encore plus le désir en moi.

On a échangé quelques conneries, je ne sais plus trop de quoi on a parlé.. Je me suis assise à califourchon sur lui et on s'est embrassés. Sa langue était douce et fouineuse.. Ses mains étaient posées sur mes seins et il les serrait vraiment très fort. J'ai enlevé ma camisole et mon soutif, un peu trop mouillé de sueur.. Il a engouffré mes seins dans sa bouche et s'est bien frotté le visage dessus. Sa barbe rasée me sablait totalement la peau.

On s'est dévêtu et je me suis agenouillée devant lui pour me délecter de son sexe bien bandé. Il avait une superbe queue, droite et bien longue, d'un bon diamètre. Je lui ai démontré mes talents et il en a été ravis. On s'est ensuite ramassés sur mon lit, lui à me manger la chatte, moi à le sucer encore. Je l'ai chevauché et lui aussi, je l'ai rider solidement. Je transpirais abondamment et lui léchait ma sueur et m'aspirait la langue. Sa queue était bonne.

On a du baiser pendant presque deux heures, dans quelques positions, j'ai jouis une fois.. Ne pouvait pas plus, à cause de l'alcool. Il y allait fort, comme j'aime si bien, il ne se retenait pas et me chevauchait à une allure frénétique. Un peu plus tard, j'ai posé ma tête sur son torse, je m'endormais.

Il était six heures du matin et j'avais vraiment besoin de dormir. Lui ne me laissait pas me reposer, toujours en train de me gosser après la chatte... Mais à un moment donné, j'en ai plus envie, on doit se reposer, on recommencera demain. J'ai gémis un peu tassant sa main pour qu'il comprenne que j'en avais plus envie.. Mais finalement, ne comprenant pas, j'ai dû lui dire d'arrêter et que je voulais dormir.

Après quelques heures de sommeil, il s'est réveillé et a encore une fois porté son doigt à ma chatte. Il me jouait après la fente mais ça me dérangeait.. Quand je ne suis pas mouillée, ce n'est pas une caresse bien amusante.. Et j'avais mal un peu à force de m'être fait baisé comme ça.. J'ai changé de position pour qu'il arrête, je voulais dormir encore. Il devait me trouver poche de pas vouloir recommencer encore mais le besoin de sommeil prenait le dessus sur le besoin de sexe. Ça m'arrive d'être rassasiée et d'avoir ma dose...

On a dormis collés toute la nuit, ma tête sur ton épaule ou bien en cuillère, c'était vraiment relaxant.. Il flattait mes courbes, ça me faisait du bien, les mecs ne font jamais assez ça. Vers onze heures du matin, j'ai décidé que j'étais prête pour une deuxième round. J'ai approché ma main de son sexe et je l'ai caressé doucement.. Ça n'a pas été bien long avant qu'il se réveille. Rien de mieux qu'une belle érection pour commencer la journée.. Son sexe dans ma main m'excitait un maximum.

Ses doigts ont trouvé le chemin de mon clitoris. J'étais bien mouillée et il s'activait de plus en plus vite. Je me suis retrouvée dos à lui, mes fesses appuyées sur son sexe bien dure. Il continuait à me masturber et me serrait contre lui avec son autre main. Je me sentais prise au piège, je ne pouvais pas bouger, j'étais son jouet, à qui il voulait faire plaisir. Il me rentrait un doigt, flattait mon clito, utilisait ma cyprine pour que ça glisse encore mieux.. J'avais les joues chaudes et les sensations que ça me procurait, me rendait folle. J'ai tremblée de tout mon corps quand j'ai atteins l'orgasme.. C'était vraiment jouissif. Je me suis mise à rire tellement j'étais dans les vapes. Mais il continuait encore à me frotter, c'était devenu trop intense après avoir jouis, je voulais qu'il arrête mais il me bloquait les bras, je ne pouvais pas bouger. Disons qu'après l'orgasme, ça devient trop sensible et ça m'agresse de me faire toucher.. J'ai finalement réussi à me sortir de son étreinte...

Ça été à mon tour de lui faire plaisir et je suis descendue sous les couvertes pour mettre sa queue dans ma bouche. J'adore tellement sucer. C'est incroyable comme ça m'excite.. Je pourrais faire ça tellement longtemps. On a baisé encore, moi sur lui, et lui sur moi. J'ai jouis encore. Il s'est retrouvé assis sur mon ventre pour mettre sa queue dans ma bouche et je l'ai sucé un peu.. Il a enfin jouis.. Il a éjaculé sur mon visage, dans ma bouche, dans mes lunettes, dans mes yeux putain! Aïe.. Le sperme dans les yeux, c'est pas winner. J'ai eu mal pendant tout l'après-midi.

Il est parti vers 13h. J'attendais qu'il me demande mon numéro de téléphone.. Il ne l'a pas fait. Et je ne lui ai pas proposé le mien. Je me suis dis que s'il était intéressée à me revoir, il dirait quelque chose... Peut-être se disait-il la même chose. J'étais déçue à son départ car j'aurais bien eu envie de le revoir, c'était vraiment un bon coup. La prochaine fois, je devrais faire le move.. Mais j'ai toujours peur de la réaction du mec, et je veux pas me faire rejeter.

Mais bon, un de perdu, dix de retrouvés...

3 commentaires:

La soeur a dit…

Ça doit être dans nos gènes la saloperie...j'me demande de qui on retiens ça ! ;-)

élizabeth a dit…

Qu'est-ce qui est mieux : un gars qui baise bien mais qui part sans demander le numéro de la fille ou un gars qui n'arrive pas à bander mais qui demande le numéro de la fille avant de partir ?

La question est lancée...

Alexandra a dit…

@Soeur : Ça doit être le côté paternel!

@Elizabeth : Haha.. On pourrait faire un débat là-dessus qu'en penses-tu? :)

Enregistrer un commentaire

J'aime beaucoup avoir vos commentaires, questions, conseils ou autres...