27 nov. 2009

Y’a pas de mal...

Y’a pas de mal à se faire plaisir. Y’a pas de mal à se crosser dans les toilettes du bureau..

J'avais envie d'un mec hier. Et bien évidemment, quand c'est moi qui appelle, j'ai jamais de réponse.. Bon enfin, pas jamais, mais ça arrive souvent. Pourtant, quand j'ai besoin d'un break, à force de me faire défoncer par trop de mecs le weekend, j'ai des appels le lendemain, le surlendemain et encore.. Mais j'ai mal au ventre, à force de trop d'orgasmes, j'ai la chatte irritée qui me dit d'arrêter.

Donc j'ai joué avec mon nouvel meilleur ami hier soir. Mon vibro rose transparent, bien recourbé au bout. C'est bon quand je me l'enfonce bien.. Et que je resserres mon vagin autour de lui, ça me donne envie de jouir tout de suite, son gland arrivant exactement sur mon point G.


Et mon nouveau jouet, un peu étrange, une texture presque piquante tout le long.. Quand je me le rentre, ça fait presque mal, même quand je suis allégrement lubrifiée. Ça me rape les parois de la fente, mais j'aime cette sensation extrême, qui me fait frémir.

Et hier, dans mon lit, les couvertes par dessus la tête, comme si je devais me cacher, pour pas qu'on me prenne en flagrant déli, à jouer avec ma petite chatte. Et je pensais au courriel que le dessinateur français m'avait envoyé aujourd'hui, pleins de cochonneries il m'avait dit, et ça m'excitait.. Je voulais mieux m'en rappeler, j'avais envie de lire, de lire qu'il voulait m'enculer comme une petite pute, que je lui supplie de me défoncer jusqu'au bout.. J'ai pris mon ipod avec la main que je n'utilisais pas, et j'ai accédé à mes courriels pour lire cet échange torride qu'on a eu.. Et je me suis caressé de plus belle, maintenant enfonçant mon vibro et en resserant encore plus mon corps entier autour de lui.

Je ne voulais pas jouir tout de suite, mais c'était difficile de prendre mon temps, tellement c'était bon, tellement ma mouille coulait de ma chatte. En fait, je n'avais pas envie de prendre trop de temps, l'orgasme était mon but, ma réussite. J'ai jouis finalement en ouvrant les yeux et en sentant pulser mon sexe autour de cet objet inerte. Je l'ai sorti de moi, l'ai lancé par terre et tourné le dos, je me suis endormie immédiatement.

Ce matin, après avoir snoozé au moins quatre fois, je me suis levée, les pieds froids sur le plancher, et j'ai ramassé mon truc rose.. Je l'ai apporté dans la sale de bain pour m'occuper à le nettoyer et le rendre utilisable pour une future prochaine utilisation. Je l'ai bien frotté avec la brosse, ma cyprine s'étant incrustée entre les piques, je l'ai frotté longuement, j'aime sa couleur, j'aime sa forme. Et je l'ai laissé sécher sur l'évier, comme ça quand je rentrerai ce soir, je le verrai et je sourirai.. Un amant parfait.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Tu couches avec des femmes parfois?
ca serait intéressant une petite histoire là-dessus.

S.

The Witch a dit…

Rose, c'est trop nice ! J'en veux un comme ça aussi !!! Je DOIS aller magasiner. tu veux venir avec moi ?

Alexandra a dit…

@anonyme : C'est déjà arrivé.. Je raconterai surement bientôt ;)

@the witch : Oui on pourrait faire ça! T'es libre quand?

Enregistrer un commentaire

J'aime beaucoup avoir vos commentaires, questions, conseils ou autres...