4 oct. 2009

Little boy.

Je n'ai pas voyagé beaucoup dans ma vie. Toutefois, j'ai eu la chance d'habiter Londres pendant six mois. Un trip que j'ai fait, que je devais faire. J'avais envie d'aller voir l'effervescence de cette ville, les gens qui s'y trouvent, partir pour un autre continent, seule, apprendre l'anglais.

À mon départ j'avais un copain.. Mais disons qu'un mois après mon départ, ça n'allait plus trop de son côté et il m'a laissé... Pas évident mais bon. Il n'y avait pas meilleure place qu'à l'autre bout de chez moi, pour faire passer ça! Des mecs, il y en avait partout! Je travaillais dans un pub, je sortais sans cesse dans les bars, dans les pubs.. Les gars là-bas ne se gènent pas pour approcher les filles. Ils le font, tout simplement... J'avoue qu'elles sont rares les soirées où j'avais envie d'un mec et que je suis partie toute seule.

Au pub où je travaillais, j'en ai croisé des hommes... Je n'étais toutefois pas à mon meilleur; nous devions porter un uniforme : pantalons et souliers noirs, chemise blanche, cravate noir et tablier noir. J'imagine que ça avait son charme. J'avais aussi les cheveux très courts dans ce temps là, je pense que ça plaisait à plusieurs ce petit style là.

Il y avait de petit gars, qui venait toujours avec ses collègues de travail. Des clients réguliers. Au fond, il avait l'âge pour boire.. Il avait dix-huit ans. Il venait souvent terminer leur soirée après leur chiffre ou bien avant. Je savais ce qu'ils buvaient les trois, ils étaient sympathiques et je leur donnais le meilleur service possible. Ils travaillent comme peintre de bâtiment ou quelque chose du genre.

Le plus jeune, je me suis amusée à l'appeler little boy, il était trop adorable.. Une baby face, trop mignon, et avec un accent terrifiant! Il venait du Nord de l'Angleterre.. Je ne comprenais pas la moitié des choses qu'il me disait.. Je devais le faire répéter sans cesse. Mais bon, ce n'était pas trop important, je voyais bien dans son regard que je lui plaisais.

Après plus de cinq mois à travailler au pub, il y a eu cette soirée. Un vendredi soir, je terminais un peu avant la fermeture du pub, vers 21h. Le pub fermait ses portes à 23h. J'ai donc terminé le boulot et ils étaient là, avec le little boy, ils m'ont invité pour un verre, j'ai pas refusé. C'était bien comique car l'un deux, un gros black d'environ 45 ans, me cruisait solidement et j'embarquais dans son jeu, mais il savait très bien qu'il n'avait aucune chance.

En deux heures on a eu le temps pour plusieurs pintes. Je commençais à être pas mal sur le party! Quoique dans ce temps là, je buvais pas mal plus alors il m'en fallait plus que maintenant pour être saoule hehehe.. On s'est retrouvé à la fin du travail avec pas mal tout le monde qui travaille au pub et on est sorti. Le little boy nous a accompagné.

C'était vraiment cool à London parce que c'était toujours les gars qui payaient une tournée chacun leur tour. On s'est tous rendu à un bar pour continuer de boire, c'était vraiment cool. Ça jouait au pool et au babyfoot, les gens étaient saouls, on riait pas mal. Moi j'avais qu'une idée en tête : frencher le little boy.

On discutait tous autour d'un table et c'était le temps de retourner au bar pour aller chercher des drinks. Il me regardait depuis un bon moment et on se lançait des regards plutôt évidents... Je lui ai proposer d'aller au bar pour chercher les boissons.. On s'est dirigé vers le barman et sans même prévenir, il m'a accoté sur le comptoir et m'a enfoncé sa langue dans la bouche. C'était bien.. Mais disons que le frenche n'était pas une de ses forces!

On était très chaud.. Toute la gang est alors sortie pour se déplacer vers un autre pub. Dès qu'il y en avait un qui fermait, on se déplaçait vers un autre, et vers un autre.. Jusqu'à ce qu'il n'y en eu plus d'ouverts! C'était trop cool.

Mais moi et le little boy on s'embrassait sans cesse dans la rue et il nous a fait bifurquer vers un autre chemin. J'avais aucune idée où on s'en allait mais il me disait de ne pas m'inquiéter et de ne pas poser de questions, ce que je fit. On s'est ramassé en face de méga-building.. Son lieu de travail j'ai cru comprendre. Il fallait passer une barrière avec un garde. Il lui a dit bonjour et je ne sais plus trop quoi... J'ai pratiquement rien compris avec son accent. On est entré, il avait les clés, on a pris l'ascenceur et on a marché dans les longs couloirs. C'était évident qu'on avait pas du tout d'affaire là!

Il était 3h30 du matin, il n'y avait absolument personne à l'intérieur (évidement!).. On a trouvé les toilettes des femmes et on est entrés. C'était une très grande salle de bain, avec 5 lavabos et pleins de toilettes.. Propre (youppi!), en marbre et tout... Il m'a pris dans ses bras et m'a assise sur le comptoir. Eh oui, on s'est retrouvé à baiser dans la salle de bain. Il m'a lécher la chatte pendant que je m'accotais le dos dans le miroir au dessus du lavabo. Je lui a à mon tour faire une fellation à genoux par terre.. On a enlevé le strict minimum de nos vêtements, il a enfilé un condom, et on a baisé sur la plancher froid de la salle de bain.

C'était fou de faire ça là. Sous les néons trop puissants et tellement pas bien pour le teint de notre peau. Dans cette froideur de salle de bain avec notre taux d'alcoolémie beaucoup trop élevé!.. Mais putain c'était tellement bon.. On en avait tellement envie. J'étais par dessus lui et c'était moi qui le ridait solide. J'avais les genoux sur le sol glacé, mes vêtements qu'il était dans le chemin, d'autres morceaux qui trainaient un peu partout dans cette pièce où nous n'étions pas supposé être... Son sexe me pénétrait violemment, au rythme que j'avais décidé, c'était excitant.

Malgré tout, il était pas mal jeune.. Ça se voyait qu'il n'avait pas trop d'expérience et il était du type très timide. En fait, c'était ça qui m'avait plu. Mais tellement timide, à rougir quand je lui parlais, tellement cute.

On baisait donc sur le plancher quand tout à coup, la porte s'est ouverte! Oh my god! C'était le gardien de sécurité qui faisait sa round et qui avait entendu du bruit.. Il nous a vraiment pogné les culottes baissées c'est le cas de le dire. Il est entré, a crié un truc du genre «What are you doing here?» ... Il est ressorti par malaise j'imagine.. On s'est sauvé tous les deux dans une toilette, hilares. Le mec est rentré à nouveau et nous a dit qu'on devait partir... Oui oui on s'est va pas de problème... Mais on avait pas terminé nous! On voulait pas, on pouvait pas chacun rentrer chez soi maintenant...

Une fois le garde parti, on a barré la porte et on a continué. J'étais debout, accotée sur le comptoir, et il me baisait par derrière.. Je pouvais le voir dans le miroir. Je le faisais subtilement car je savais que ça le gènerait hehe..

Environ dix minutes plus tard, le garde de sécurité est revenu pour voir si on était encore là. Cette fois-ci, il blaguait pas et on a dû partir pour vrai.

C'était vraiment une folle expérience.. Sûrement la place la plus curieuse et interdite où j'ai pu baiser...

On s'est revu lui et moi, une fois. J'ai eu droit au souper et à la chambre d'hôtel.. Il était tellement croquant. Je pense pas qu'il avait eu beaucoup d'aventures du genre avant.. C'était quand même bien l'hôtel.. Pas le sexe de ma vie bien sur.. Mais ça me plait toujours de me faire dire combien je suis gorgeous, handsome, beautiful pendant toute la nuit...

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Bloody delightful !

seanix30 a dit…

Ahhh... les agents de sécurité ! Ils en voient des affaires je dois l'avouer par expérience...

Enregistrer un commentaire

J'aime beaucoup avoir vos commentaires, questions, conseils ou autres...