12 oct. 2009

Tant que ça reste dans famille...

Je lisais l'histoire d'Angélus sur son blogue à propos de sa cousine et ça m'a fait pensé à une aventure que j'avais envie de raconter depuis longtemps. Je pense que cette aventure est quand même douteuse étant donné que c'est avec mon cousin que ça s'est passé... Mais bon, chacun son opinion, et malgré tout, je ne regrette rien!

Alors il y avait ce cousin que je connais depuis toujours. Quand on était jeunes, on devait se voir peut-être juste une ou deux fois par année.. Moi j'habitais à Montréal avec mes parents et la famille était en région, donc on se rendait là-bas seulement pour les vacances. Il a toujours été cute ce cousin là. En fait, j'avais deux cousins assez cool, mais quand on était jeunes, j'étais toujours celle qu'ils écœuraient, le mouton noir.. Je me faisais blaster pendant toute la soirée en leur compagnie.. Et je me retrouvais seule dans mon coin à pleurer. Tandis que ma sœur s'entendait à merveille avec eux! Mais bon, le temps a passé.


Il y a plus de cinq ans, il y a eu une mortalité dans ma famille pendant l'été. Ça donc été une occasion pour toute la famille de se retrouver, et malgré la peine, on étaient tous bien heureux de se voir. Après la cérémonie et tout, les cousins-cousines ont décidé de sortir pour prendre un coup. On a bu pas mal, on a rit comme des fous, on s'est bien amusés! Les autres sont partis plus tôt mais moi je suis restée plus tard avec le beau cousin. On est parti à pied du bar, nos parents habitaient dans le même coin.. La maison de ses parents était sur le chemin. Eux ne dormaient pas à la maison, il m'a proposé de rentrer et bon, j'avoue que j'avais une idée derrière la tête mais je ne pouvais même pas concevoir que ça pouvait arriver.

Donc voilà, on était pas mal saouls quand même, on s'est écrasés sur le divan. Il a allumé la télé, on avait pas trop de trucs à se raconter, je m'imaginais des choses et je me demandais ce que lui avait dans la tête... Je l'ai toujours trouvé très mignon, grand, la gueule carrée, la peau foncée, des lèvres invitantes, un regard vicieux...

Je ne sais pas trop qui a fait les premiers pas, mais après environ quinze minutes à bretter devant la télé, on s'est carrément jeté l'un sur l'autre. On s'est embrassé intensément pendant longtemps, on s'est retrouvé par terre, sur le tapis, complètement nus, on se dévorait littéralement. J'avais tellement envie de lui, une pulsion déchainée m'envahissait et lui me mangeait toute crue. On se caressait frénétiquement propulsé par l'interdit de nos actions. Une fois commencé, il n'y avait pas de moyen de nous arrêter!

J'étais dans les vapes, le sol tournait sous moi mais je trippais à fond. Il était par dessus moi et me baisait avec tout la vigueur que je lui connais.. À un moment, on s'est retrouvé dans la chambre, je me rappelle qu'à ce moment il m'a fait promettre qu'on allait recommencer.. À ce stade, j'en avais aucune idée, tout ce que je savais c'est que c'était fucking bon. On a baisé longuement et je suis repartie plus tard pour me rendre chez mes parents et rentrer subtilement vers six heures du matin.

Le lendemain, il y avait une autre rencontre familiale, accompagnée de sandwich pas de croute. Le cousin et moi on s'est dit bonjour, on était lendemain de veille comme ça pas d'allure n'ayant dormi que quelques heures. Il faisait chaud, il portait des shorts et on voyait vraiment les brûlures de tapis sur ses genoux... Pas facile de cacher ce qu'il avait fait la veille..! Ça avait l'air douloureux.

On est retourné chacun chez nous.

Quelques mois plus tard, réunion et party de la famille agrandie. Tout le monde était là, et mon beau cousin bien sur. Je n'avais pas du tout oublié la soirée qu'on avait passée ensemble mais je n'avais pas osé l'appeler pour recommencer quand même... C'est mon cousin... De très proche.

Dès qu'on s'est vu, il a affiché son magnifique sourire et ses petits yeux libidineux. Ah le vilain! Je me rappelle qu'à un moment, on était en train de se servir au buffet, dans le line-up, et moi je remplissais mon assiette comme jamais, question de ne faire qu'un voyage, et tout avait l'air si bon. J'ai eu droit à un commentaire du type « Ouais, t'es bien cochonne! » de sa part. Pendant toute la soirée, il n'a cessé de me lancer des pointes comme ça. J'avoue que je devais être pas mal cute dans ma robe trop courte pour ce genre de souper de famille et mes joues rouges. Évidemment, on est encore sortis après, et on a terminé la soirée ensemble tous les deux, chez ses parents encore, qui n'était pas là précisons-le!

Encore une fois, l'alcool coulant dans nos veines, débauche totale, on s'est bouffé à fond, on s'est empiffré l'un de l'autre, c'était fou, c'était interdit, c'était cette fois ce que j'attendais. Tout le trajet pour me rendre à cette fête, je me demandais s'il allait être là et si on allait se croiser encore de cette façon... Je ne m'étais pas trompé.

On était jeune, on était con, on a baisé pas de capote. Une ou deux semaines plus tard, j'ai dû me rendre chez le médecin, on m'a diagnostiqué une mts, bordel. J'ai dû l'appeler! Ça m'a pris tout mon petit change juste pour oser entrer son numéro sur le téléphone.. Et lui annoncer. Quelle merde. C'était vraiment pas plaisant. Une fois la chose dites, j'ai raccroché, je savais bien que j'aurais pas de ses nouvelles de ci-tôt.

Je ne l'ai pas revu pendant au moins deux ou trois ans après... Et finalement, on s'est revu à Noël, il y a deux ans.. Mais ça, c'est une toute autre histoire...

3 commentaires:

L'Obsessif a dit…

Moi c'était avec une matante... mais c'est resté dans mon imaginaire...

Anonyme a dit…

Que est la fin de l'histoire?

Alexandra a dit…

@Obsessif : Des fois c'est surement mieux comme ça ;)

@Anonyme : Je la conterai bien assez tôt.. Ce sera une histoire assez longue hehehe..

Enregistrer un commentaire

J'aime beaucoup avoir vos commentaires, questions, conseils ou autres...