16 oct. 2009

Une semaine dans le bois...

.. C'est long! Surtout pour un garçon libidineux comme lui haha... Et moi aussi, avec ma chatte qui criait famine depuis une semaine, je n'en pouvais plus.

Hier j'étais à un 5 à 7 chez une amie. J'espérais secrètement (non c'est pas vrai je le criait haut et fort!) qu'il y aurait des beaux garçons célibataires et je souhaitais bien faire la fête éventuellement avec l'un d'entres eux... Ouais il faut bien rêver. Il y avait quelques petits couples cutes et sinon des filles. Sympathique quand même mais j'avais pas envie de rentrer chez moi seule. Les « sweaty hockey boy » arrivaient pas mal plus tard.. Trop tard!


Sans m'en attendre, j'ai reçu un texto de mon beau sexyboy qui était parti à la chasse depuis plus d'une semaine. Je lui avais dit de me donner des nouvelles à son retour.. Après une semaine dans le bois, j'imagine qu'il aurait besoin d'une bonne partie de jambes en l'air! C'était le cas. J'ai reçu un message qui m'a particulièrement plu « Retour du chasseur en manque! » C'était bien clair non? :)

Donc voilà, j'avais booké ma soirée. Sur le chemin vers son appartement, il m'a texté son adresse et m'a dit qu'il m'attendrait nu dans son salon. Un autre texto ensuite qui précisait que j'allais lui lécher les couilles, lui manger le cul et qu'après il m'enculerait comme une petite salope. Un excellent plan quant à moi! Il a les mots pour m'exciter.

Je suis arrivée devant sa porte, j'ai remonté mes collants un peu, ajusté mes seins dans ma robe et j'ai cogné pas très fort et suis rentrée. J'ai lancé mon sac sur le sol et enlevé mon manteau. En effet, il était bel et bien nu sur son divan, la queue dans la main mmmmm... On a discuté tranquillement pendant que j'enlevais les multiples couches de vêtement qui me recouvraient... Quel temps froid! J'ai quand même gardé ma robe question de suspens.

Je suis allée le rejoindre sur le divan et on s'est embrassés avec empressement. J'avais tellement envie de lui et j'étais trop mouillée juste à m'imaginer que dans les minutes qui suivent il allait m'enfiler fermement. J'ai enlevé ce qui me restait sur le corps et je me suis assise à califourchon sur lui. Son corps dégageait une douce chaleur, ça me faisait du bien. Il me massait les seins de ses mains agiles et ma bouche parcourait la peau de son cou. Je sentais son sexe sous moi devenir de plus en plus raide grrrrr...

Il m'a poussé vers le bas pour que je puisse le prendre dans ma bouche. Je me trouvais agenouillée sur le tapis rugueux, bien prise entre le divan et la table basse. Après l'avoir aspiré quelques fois, il m'a dirigé vers ses belles couilles. Je les adore trop, elle sont petites, elles se tiennent bien, la texture est douce et la peau délicieuse... Je l'ai lapé adroitement pendant un bon moment. J'entendais sa respiration s'accélérer et ses gémissements. J'étais totalement excitée et je caressais mon clitoris avec mon index. Je le sentais gonflé et j'avais l'impression de dégoûter par terre. Il m'a agrippé la gueule à nouveau, il s'est approché du bord du divan et m'a envolé le visage dans son cul. De mes mains, j'ai écarté ses fesses un peu plus pour pouvoir le goûter. J'ai dégusté son anus à fond. Il sortait assurément de la douche et il venait aussi de se raser je présume. C'était tellement doux et bon. J'avais la face entre ses jambes, je pouvais le regarder s'exalter et me caresser en même temps, il continuait de se masturber et moi je le léchais sans relache. J'adore pouvoir voir sa petite gueule de pervers pendant qu'il prend son pied.

Il s'est levé pour pouvoir me goûter à son tour. Il s'est retrouvé derrière moi, à genoux lui aussi.  J'avais le corps étendu sur le sofa, mon cul bien présenté à lui, et il y a enfoncé la langue. Il m'a littéralement dévoré le sexe, j'avais très envie qu'il me pénètre maintenant. Le tapis nous brûlant les genoux, on s'est déplacé dans la chambre et je me suis installée dans ma position favorite, sur les genoux, le cul bien remonté et le visage enfouit dans les couvertures.

Sans perdre une seconde, il m'a craché sur le cul et il est rentré d'un seul coup dans mon petit trou. Putain quelle sensation! C'était tellement bon, et tellement attendu. J'avais vraiment besoin de ça et je l'avais enfin. Il me parlait dirty à fond, me traitant de salope, tu aimes ça salope, prends ça, tu l'aimes ma queue dans ton cul cochonne... Mmmmm... Oui oui oui!
Il y allait de ses va-et-vient robuste dans mon cul. Je me caressais la chatte en même temps. J'étais tellement mouillée que j'avais des gouttes de mouille qui me glissaient sur le revers de la main, j'en reviens pas comment j'étais excitée. Fuck c'était bon, ça paraissait qu'il n'avait pas eu sa dose depuis un moment. Il n'avait même pas pu se crosser ce pauvre petit. Et voilà que j'étais devant lui, lui présentant tous mes trous, prête à me faire défoncer solide. Quelle chance non? Haha!

Il est ressorti de moi et m'a dit de me mettre sur le dos. J'avais la chatte complètement trempée et très très prête à se faire pénétrer. Il s'est emparé de mes hanches et m'a attiré sauvagement vers lui. Mes yeux se retournaient tellement j'étais surexcitée. Il m'a pistonné longuement, me relevant les jambes, me tournant sur le côté, me reprenant en se couchant sur moi. Il m'a couchée sur le côté et m'a baisé en cuillère et je frottais mon clitoris, j'étais sur le point de jouir. On s'est retrouvé couché sur le lit, moi sur le ventre et lui sur moi. Il n'arrêtait pas ses poussées dans mon sexe et j'ai senti un orgasme fulgurant me prendre. J'ai jouis en criant ma joie. Il m'a alors mise sur le dos et s'est infiltré dans mon cul. Putain c'est vraiment intense comme ça.. Ça fait presque mal. Il m'a dit tu es venu petite chienne, je vais éjaculer sur tes seins. Quelques secondes après, il se retirait de moi, enlevait rapidement le condom et il a giglé avec une intensité inespérée partout sur mon corps! C'était dingue, j'avais son sperme dans mes lunettes, dans les cheveux, partout sur les seins et le ventre... Il y en avait partout. C'était chaud, c'était cochon. On a croulé sur le lit pour reprendre nos esprits.

Il devrait partir à la chasse plus souvent...

5 commentaires:

97point23 a dit…

Comme quoi, finalement ce n'est pas vrai que « qui va à la chasse perd sa place ».

:)

23

Alexandra a dit…

Hahaha 23! Elle est vraiment bien placée celle là :)

Anonyme a dit…

Non Non Non, qui va à la chasse GARDE ça place (hahah) à condition que tu dois avoir des vrai couilles de taureau.

Le Marocain Gladiateur

Élizabeth a dit…

J'aime bien le lapsus dans le troisième paragraphe quand tu écris qu'il était parti à la «chatte» plutôt qu'à la chasse...

Alexandra a dit…

Hahahahaha! Eh bien merde ;) C'est qu'il part toujours à la chasse à la chatte lui...!

Enregistrer un commentaire

J'aime beaucoup avoir vos commentaires, questions, conseils ou autres...